La fête foraine de la Saint-Mathieu

Photo: CTK

Cette semaine, presque à la veille du printemps et des fêtes de Pâques précoces cette année, nous allons nous rendre à une fête foraine qui se tient tous les ans dans le centre de Prague. Il s’agit de la fête foraine de la Saint-Mathieu, qui a ouvert ses portes à la fin du mois de février au Parc des expositions.

En plus de cela, les gens le priaient de les protéger de certaines maladies et de la stérilité. Il existe nombre de traditions liées à l’apôtre Mathieu, surtout des pèlerinages, des fêtes foraines et, jadis, on frappait même des pièces de monnaie de la Saint-Mathieu. Ce saint a aussi son mot à dire dans le climat, car on dit que « saint Mathieu brise les glaces », cela veut dire qu’avec lui arrive un peu l’annonce du printemps. Dans le temps, les Tchèques agitaient les branches des arbres fruitiers pour que ceux-ci donnent plus de fruits. D’autres coutumes existaient comme celle, par exemple, de placer des feuilles de lierre dans une assiette remplie d’eau le soir et, si au matin les feuilles étaient molles, cela voulait dire qu’un membre de la famille allait tomber malade. Au cours du XXe siècle, la fête foraine de la Saint-Mathieu s’est rapprochée du centre de Prague. Les environs de la paroisse de Dejvice ne suffisaient plus au nombre grandissant de manèges et attractions diverses et, en 1960, la fête de la Saint-Mathieu « campait » dans les environs de l’esplanade de Letna. Elle a aussi eu lieu dans le quartier de Brevnov ou à Modrany. A partir de 1963, elle s’est établie dans le Parc des expositions et a donc quitté le VIe arrondissement pragois pour le VIIe. Nous nous y sommes rendus pour vous rapporter un peu de son atmosphère.

L’église de la Saint-Mathieu à Dejvice, photo: www.praha6.cz
La tradition de la fête foraine provient des pèlerinages annuels de la Saint-Mathieu, le 24 février selon le calendrier tchèque. Ils se déroulaient dans la paroisse de Dejvice, près d’un quartier qui se nomme Hanspaulka. Les archives de la Bibliothèque nationale indiquent que cette tradition remonte à l’année 1595. Mathieu, en Tchéquie, est le patron des ouvriers du bâtiment, des bouchers, des pâtissiers, des forgerons et des tailleurs.

La fête foraine de la Saint-Mathieu à Prague a été la première à ouvrir ses portes en Europe et, cette année, elle avait donc 413 ans quand elle a accueilli les premiers visiteurs sous la pluie, le 24 février. L’un des organisateurs, Vaclav Kocka, a déclaré à cette occasion : « Nous nous sommes efforcés à ce que ce soit beau et impressionnant, afin que tout un chacun y trouve une attraction qui lui plaise. » Cette année, la fête foraine offre 120 attractions surtout hollandaises. Cela est tout naturel, puisque la fête appartient, si on peut dire, à une société hollandaise. Les Tchèques sont plus classiques, et chaque visiteur, jeune ou vieux, a envie de faire un tour sur le vieux Dragon de Lochness, une sorte de serpent avec des sièges où l’on peut gagner un tour gratuit en lançant un gros ballon en caoutchouc dans un panier situé au centre. Après l’entrée, vous trouverez surtout les manèges classiques pour les enfants, les cygnes, les poneys, les chevaux de bois. En descendant, ou commence à trouver des attractions beaucoup plus sophistiquées et surtout les auto-tamponneuses toujours très recherchées. Il y en a presque une dizaine dans toute la fête. Avant d’entrer dans ce qu’on appelle le « lunapark » hollandais, vous passerez devant la grande roue et divers chemins de fer, dont le plus ancien est tchèque et est installé pendant toute l’année dans les Parc des expositions. Je vous propose de faire un petit tour dessus.

Photo: CTK
La fête foraine « hollandaise » a vraiment de quoi offrir. Les organisateurs ont installé une vingtaine d’attractions ultramodernes qui font vraiment monter l’adrénaline et qui, comme on le dit en tchèque, vous font monter le cœur à la gorge. Outre les divers twister classiques, citons une nouvelle « Wasserbahn », une sorte de parcours en raft, un nouveau chemin de fer pour les enfants et une attraction qui se nomme Evolution. Une drôle de chose mais qui provoque vraiment des montées d’adrénaline ! Cela tourne comme une toupie en bas, après ça monte sur ses rails et, en haut ça tourne dans tous les sens. Vous voulez un petit échantillon sonore pour vous rendre compte de l’effet ?

Le Carrousel, photo: CTK
Une autre attraction que nous avons essayée s’appelle le Vampire. Qu’est-ce donc ? Une sorte de chemin de fer, mais à l’envers. Donc au lieu de rouler sur des rails, les cabines sont accrochées et pendent dans le vide. On monte, on monte….pour redescendre comme l’éclair ! L’effet est surprenant car on a l’impression de voler mais dans un bruit effroyable ! Par contre nous n’avons pas très bien compris pourquoi cela s’appelle le Vampire… que voici :

Toutes les attractions sont vraiment dominées par ce qui s’appelle le Carrousel. En fait, c’est un manège classique à chaînes géant. Vous montez dans la cabine, ensuite cela vous fait monter à une cinquantaine de mètres du sol et ça tourne à une vitesse incroyable. Nous n’y sommes pas montés car, vraiment, même d’en bas, cela fait peur ! Un Carrousel qui a coûté, paraît-il, dans le million d’euros à son propriétaire. Le billet d’entrée à la fête foraine de la Saint-Mathieu n’est pas cher, mais il faut payer chaque tour sur les attractions. Et ce n’est pas donné, un tour de 3 minutes sur le Carrousel mentionné revient à plus de 4 euros. Comme tous les ans, une journée gratuite pour les enfants des foyers et handicapés est organisée le 17 mars de midi à 16.00. En dehors des manèges et diverses attractions, on trouve une multitude de roulottes avec des stands de tir et autres, mais aussi plein de pacotilles et gadgets. Comme dans toutes les fêtes foraines ! Celle de la saint-Mathieu à Prague se termine le 13 avril !