La page sportive

r_2100x1400_radio_praha.png

Succès et défaites des sportifs tchèques, pendant le week-end écoulé. Une page sportive présentée par Alain Slivinsky.

Au Championnat du monde de ski nordique, qui vient de se terminer en Finlande, à Lahti, la sélection tchèque n'a pas eu de chance, c'est le moins qu'on puisse dire. Tout au début de championnat, la meilleure Tchèque en ski de fond, Katerina Neumanova, est tombée malade, atteinte d'une grippe. Elle a déclaré forfait et est rentrée en Tchéquie. Dommage, vraiment, car Neumanova, après des déboires, ces derniers temps, avait retrouvé la forme, et s'était justement concentrée sur le championnat de Lahti. Chez les hommes, on ne peut parler d'une défaite totale en ski de fond, mais les résultats ne sont pas très brillants, non plus. En ski de fond, au 50 km libre, le meilleur Tchèque, Lukas Bauer, n'a terminé que 27ème. Il faut dire que les températures, particulièrement basses - près de moins 20 degrés - y sont aussi pour quelque chose. En combiné nordique, le Tchèque Ladislav Rygl est 5ème au classement général de la Coupe du monde. Lors de la dernière compétition, il a chuté au saut et a perdu la forme. Cela s'est manifesté au championnat de Lahti. Là aussi, il n'a pas réussi son saut. En dépit d'une belle performance au 7,5 km du ski de fond, Rygl ne s'est classé qu'à la 28ème place. Les performances de l'équipe de sauteurs à ski furent meilleures : sixième place au grand tremplin K116, septième place au petit K90. Le meilleur classement, depuis 1993, quand les Tchèques avait remporté la médaille d'argent au Championnat du monde de Falun...

Si les Tchèques n'ont pas brillé à Lahti, ils ont fait une véritable moisson de médailles au Championnat du monde de ski-bob, à Bischofswiesen : Sur 46 médailles distribuées, ils en ont remporté 21 ! Toutes les compétitions masculines ont été gagnées par les Tchèques, y compris chez les juniors... Donc cinq champions du monde ! Chez les dames, une championne à la descente, Jirova. Le meilleur, chez les hommes, Dusan Kudrnovsky, avec trois titres de champion du monde ! Il constatait, avec une certaine nostalgie, à la fin du championnat, qu'il était venu pour gagner la descente. Ce ne fut pas le cas, il termina second. Mais trois titres de champion du monde, il faut le faire ! Il en possède, en tout, huit.