La plus populaire politicienne tchèque maire de Prague ?

Petra Buzkova

Petra Buzkova, une personnalité de la social-démocratie tchèque, avait annoncé son départ de la vie politique en juin dernier. Après la démission du cabinet de Jiri Paroubek, suite aux dernières législatives, où elle était ministre de l'Education nationale, elle comptait se consacrer à sa carrière d'avocate. Virement de bord ! Elle se présente aux élections municipales de cet automne et brigue la fonction de maire de Prague.

Petra Buzkova
Pourquoi Petra Buzkova a-t-elle décidé de présenter sa candidature sur la liste social-démocrate aux élections municipales de l'automne ? Pourquoi l'ancienne ministre qui totalisait 52 % dans les sondages de popularité encore en mars dernier, a-t-elle accepté la seconde place sur cette liste seulement ? Réponse de l'intéressée, lors de la conférence de presse des sociaux-démocrates, lundi :

« J'aimerais bien me consacrer à mes activités d'avocate mais, d'un autre côté, je n'ai pas réussi à refuser catégoriquement les prières de mes collègues. »

Petra Buzkova ne cache aucunement que par sa candidature elle désire apporter son aide à la social-démocratie pragoise. Charmante et bénéficiant d'une grande popularité auprès de l'opinion publique, mais s'étant opposée plusieurs fois à la direction de son parti, seize années passées dans la « grande politique », Petra Buzkova pourrait vraiment contribuer à l'amélioration du score électoral de la social-démocratie à Prague. Rappelons les résultats des dernières municipales pragoises, en 2002 : plus de 35 % des voix pour les candidats de la principale formation de droite, le Parti civique démocrate, et 30 sièges au Conseil municipal, alors que les sociaux-démocrates totalisaient moins de 15 % et remportait 12 sièges seulement ! Petra Buzkova affirme, pourtant, que même en ne conduisant pas la liste social-démocrate, elle joue le « tout pour le tout », et qu'elle brigue vraiment la fonction de maire. D'après certains politologues, dont Zdenek Zboril par exemple, Buzkova pourrait allécher les Pragois par le fait qu'elle ne cultive pas de rapports étroits avec la direction de la social-démocratie, parce qu'elle ne représente plus un symbole de cette formation politique. Maire de Prague ou pas, les politologues encore sont unanimes : Petra Buzkova sera un soutien de choix pour Petr Hulinsky, tête de liste social-démocrate pour les municipales pragoises. Elle pourrait contribuer à un meilleur résultat électoral de son parti et, ce qui n'est pas la moindre des choses, remportera certainement un siège au Conseil municipal de la capitale tchèque. Et tant pis pour son cabinet d'avocat, il devra encore attendre... Seize ans dans la politique, difficile de l'abandonner !