La rentrée universitaire

r_2100x1400_radio_praha.png

Le premier octobre est la date de la rentrée universitaire, en République tchèque. Cette année, les étudiants vont ressentir lourdement les difficultés financières que doivent affronter les universités tchèques. Notre stagiaire, Lenka Jansova, pour plus d'informations.

Les étudiants vont payer plus pour le logement dans les cités universitaires et pour le repas dans les restaurants universitaires. D'après le porte-parole de l'Université Charles, Vaclav Hajek, la situation financière des cités est vraiment critique. L'argent ne suffit même pas pour assurer leur fonctionnement normal.

D'après la directrice de l'une des plus grandes cités universitaires de Prague, Helena Strnadlova, il n'y a pas d'autre solution que d'augmenter les prix. Jamais encore, ou du moins au cours des quinze dernières années, la situation n'a été tellement dramatique. La direction des cités universitaires envisage d'autres mesures peu agréables pour les étudiants. Ils n'auront pas, par exemple, l'eau chaude, à partir de dix heures du soir.

6100 étudiants ont demandé le logement dans des cités universitaires, cette année, en République tchèque. Mais, faute de places, il n'y a que 4600 parmi eux qui seront satisfaits. Quelle est donc la solution pour ceux qui ne le sont pas ? Ils n'ont qu'à trouver une autre forme de logement qui est naturellement beaucoup plus cher ou bien à passer des heures entières par jour dans les trains et les cars.

Auteur: Lenka Jansová
lancer la lecture