La République tchèque a reconnu l’indépendance du Kosovo

Флаг Косова

La République tchèque a reconnu l’indépendance du Kosovo proclamée le 17 février dernier. La décision est tombée le 21 mai à la réunion ministérielle. Selon le chef de la diplomatie Karel Schwarzenberg, Prague a suivi l’exemple de la majorité des pays européens et reconnu, après quelques hésitations, l’indépendance du Kosovo :

« Nous avons voulu voir quelle sera l’évolution dans ce pays, comment le gouvernement kosovar accomplira le plan Anthisaari et il est évident qu’il a réussi. »

La diplomatie tchèque est convaincue que par cette démarche elle confirmera sa politique active dans les Balkans. Le ministre a rappelé à cette occasion la présence de 500 militaires tchèques au Kosovo et a informé que la République tchèque allait ouvrir une représentation officielle à Pristina. C’est d’ailleurs une des tâches dont il a été chargé par le chef du cabinet, Mirek Topolánek:

Mirek Topolánek, photo: CTK
« Le gouvernement est d’accord avec l’établissement de relations diplomatiques avec la république du Kosovo qu’elle reconnaît comme un Etat indépendant. Dans le même temps, le ministère des Affaires étrangères est chargé de soutenir, par une politique étrangère active, le développement des liens d’amitié avec la Serbie et l’aider sur sa voie vers l’adhésion à l’Union européenne. »

L’indépendance du Kosovo divise toujours la scène politique tchèque, ainsi que le gouvernement. En son sein, les ministres chrétiens-démocrates ont exprimé leurs réserves et se sont abstenus. Résolument contre sont les députés communistes et ceux de la principale formation de l’opposition, la social-démocratie : on écoute Lubomír Zaoralek, vice-président de la Chambre des députés :

« Dans le cas de la politique étrangère, je souhaiterais vivement que la République tchèque procède de manière homogène et conforme à nos priorités, sans tenir compte de la composition momentanée des forces du cabinet. »

Depuis le 17 février dernier, l’indépendance du Kosovo a été reconnue par 42 pays du monde et la République tchèque est le 20e Etat des Vingt-Sept européens à avoir exprimé sa reconnaissance. Des Tchèques feront dorénavant partie de 1900 policiers et juristes que l’UE va envoyer dans le cadre d’une mission civile accompagnant l’indépendance du Kosovo.