La vigne et la nourriture

r_2100x1400_radio_praha.png

Deux informations pour finir. Les normes de l'Union européenne ne laissent décidément rien de côté. L'adoption de ces normes doit entraîner la disparition de certains plats traditionnels tchèques coutumiers des restaurants, comme la saucisse marinée qu'on appelle "utopenci" ou le goulache, que nous savons nécessiter plusieurs cuissons, lesquelles rendraient la viande impropre à une consommation saine.

Quant aux viticulteurs tchèques - une fois n'est pas coutume, ils jubilent. De mémoire d'homme, ils n'ont vu les grappes parvenir à une belle maturité à la mi-août, comme c'est le cas cette année, et prévoient des vendanges qu'il qualifient déjà d'historiques. Tout cela, bien entendu, est le fait d'un accident climatique, pourrait-on dire. Nos auditeurs se souviennent de la canicule ayant frappé la Tchéquie au printemps et conduit la vigne à des conditions de maturité plutôt voisines de celles de l'Andalousie.

Auteur: Omar Mounir
lancer la lecture