« L'ambassade de Prague » : l'histoire de la prise de l'ambassade pragoise de la RFA par les réfugiés est-allemands

Lutz Konermann

Dernier clap : la dernière scène du film « L'ambassade de Prague » a été tournée dimanche, après un mois de tournage dans la capitale tchèque et ses environs.

Lutz Konermann
Produit par la chaîne RTL, ce téléfilm est réalisé par Lutz Konermann, qui a répondu aux questions de RP :

« Ce film raconte l'histoire de la révolution douce de 1989, lorsque plusieurs milliers d'Est-allemands ont pris la fuite vers l'Ouest via l'ambassade de RFA à Prague. Grâce à ce mouvement de masse, le mur de Berlin est tombé quelques semaines plus tard, cinq semaines plus tard exactement. C'était le début de la réunification de l'Allemagne. »

« Le film a été entièrement tourné en République tchèque, même les parties censées être situées à Berlin-Est. Le budget est de deux millions d'euros et le film devrait être diffusé sur RTL d'ici le printemps prochain. »

L'ancien ministre ouest-allemand des Affaires étrangères, Hans-Dietrich Genscher, devait jouer son propre rôle dans ce téléfilm. Une offre qu'il a finalement déclinée au dernier moment. Le 30 septembre 1989, c'est lui qui avait annoncé aux 4000 Est-allemands réfugiés dans l'enceinte de l'ambassade pragoise de la RFA qu'ils pourraient rejoindre l'Allemagne de l'Ouest. Quelques heures après, des bus les emmenaient à la gare de Liben, où des trains spéciaux les attendaient.