L'année 2005 - année d'élargissement de l'Union européenne ?

r_2100x1400_radio_praha.png

L'année 2005, sera-t-elle celle de l'élargissement de l'Union européenne ? Une question qui s'impose à la lumière d'une déclaration, lundi, du chef de la diplomatie allemande, Joschka Fischer... Alena Gebertova

A l'occasion d'une rencontre avec des ambassadeurs allemands à Berlin, Joschka Fischer a émis son voeu que le premier groupe des pays puisse adhérer à l'Union européenne, au plus tard, au début de l'an 2005. La République tchèque figure, rappelons-le, parmi les candidats chauds à l'adhésion. Tout ce qui concerne les échéances à envisager est donc suivi dans le pays avec beaucoup d'attention. D'autant plus que les représentants des quinze sont plutôt réservés quand il s'agit de concrétiser les échéances. Prague se souvient des paroles, au printemps dernier, du chef de la diplomatie française, M. Hubert Védrine: insister sur les échéances concrètes serait d'insister sur une question artificielle.

La République tchèque déclare sa volonté d'être préparée à son entrée à l'Union européenne d'ici au premier janvier 2003. Toutefois, l'évocation de l'an 2005 par le ministre allemand Fischer ne semble pas contrarier les représentants tchèques. Cette date correspond à ce que signale la Commission européenne : l'élargissement se réaliserait entre les années 2003 et 2005, dit le porte-parole du ministère tchèque des Affaires étrangères, Ales Pospisil. Pour Pavel Telicka, principal négociateur tchèque, il existe toujours la possibilité que l'Union européenne s'élargisse encore avant l'an 2005. Joschka Fischer, en effet, a utilisé l'expression « au plus tard ».

Or, à en juger d'après les réactions d'hommes politiques et dans la presse, les paroles du ministre allemand des Affaires étrangères ont été plutôt bien accueillies dans le pays. A la République tchèque de mener à bien ses préparatifs avant l'an 2003, à l'Union européenne de décider le reste... Voilà l'opinion qui prédomine.