L'Armée tchèque réduit l'enseignement militaire

r_2100x1400_radio_praha.png

Le ministre de la Défense, Jaroslav Tvrdik, veut liquider la dernière relique du pacte de Varsovie - l'enseignement militaire hypertrophié occupant des milliers d'enseignants comme d'étudiants et dont l'armée n'a pas besoin. Astrid Hofmanova.

Depuis 1989, l'Armée tchèque a réduit ses effectifs à un tiers. De nos jours, elle compte environ 65 000 hommes mais les écoles militaires continuent de « produire » des cadres pour une armée colossale de 200 000 hommes. Les enseignants eux aussi sont très nombreux: un enseignant pour deux étudiants, tandis que l'Université Charles compte un enseignant pour dix étudiants, constate le chef du bureau du personnel de l'état-major de l'Armée tchèque, le général Jan Durica. Vu ce rapport désavantageux, le général Durica considère les frais de l'enseignement militaire, environ 1,5 milliards de couronnes par an, comme un gaspillage. Les salaires des enseignants et des étudiants englobent, en effet, 75% de cette somme. C'est pourquoi le ministère a décidé d'adopter un projet de réduction radicale de l'enseignement militaire. Trois écoles supérieures de Brno, de Vyskov et de Hradec Kralove devraient fusionner en Université de la défense qui aura son siège à Brno. Dans le même temps, le projet prévoit la fermeture de trois lycées militaires.

Les étudiants, eux aussi, ne sont pas satisfaits de l'état dans lequel se trouve l'enseignement militaire. Ils critiquent, par exemple, que beaucoup de leurs professeurs manquent d'expériences pratiques. « Le cours de la mission de paix internationale est dirigé par un homme qui n'a jamais participé à une telle mission, tandis que moi, j'ai participé à quatre missions », se plaint un officier. On veut donc que les matières militaires soient enseignées par les meilleurs cadres de l'armée, propose le général Durica. La réforme de l'enseignement militaire prévoit une économie de 500 millions de couronnes que le ministère veut investir dans le développement des écoles militaires.

Auteur: Astrid Hofmanová
lancer la lecture