Le chômage continue de baisser à 7,1% au mois d'octobre

Photo: Filip Jandourek, ČRo

Le taux de chômage en République tchèque continue de baisser pour s'établir à 7,1% de la population active au mois d'octobre. Cela représente environ 9500 chômeurs en moins par rapport au mois de septembre, soit une baisse de 2%. La reprise désormais confirmée de l'activité économique ainsi que l'effet du travail saisonnier expliquent cette embellie sur le marché du travail tchèque.

Photo: Filip Jandourek, ČRo
519 000 personnes étaient au chômage en République tchèque à la fin du mois d'octobre, un chiffre qui reste élevé mais qui n'a pourtant jamais atteint un niveau aussi bas ces deux dernières années. Surtout, le nombre de postes libres croît parallèlement. On en dénombre 1661 supplémentaires par rapport au mois de septembre et plus de 19 000 par rapport à la même période l'année dernière.

Le travail saisonnier continue de contribuer partiellement à ces données encourageantes, notamment dans les domaines de la restauration, de l'hôtellerie, de la construction, du tourisme ou de l'agriculture. Un effet qui devrait s'atténuer en cette fin d'année avec pour conséquence attendue une stagnation voire une légère augmentation des chiffres du chômage.

Michaela Marksová, photo: ČT24
Différents facteurs expliquent la reprise de l'activité économique. Certains évoquent la dévaluation de la couronne tchèque décidée l'an dernier par la Banque nationale tchèque et qui aurait favoriser les exportations et le tourisme. Pour expliquer la baisse du chômage, la ministre du Travail et des Affaires sociales, la sociale-démocrate Michaela Marksová évoque aussi le renforcement des effectifs des bureaux du travail, qui correspondent aux agences Pôle emploi en France, dont la tâche est ainsi faciliter et qui peuvent proposer plus de postes libres aux personnes recherchant un emploi.

Les taux les plus élevés ont été enregistrés de nouveau dans les régions d’Ústí nad Labem (nord de la République tchèque) et de Moravie-Silésie (dans l’est du pays) avec respectivement 10,5% et 9,5%, le plus faible à Prague avec 5,1%.