Le festival des régions européennes fait battre le cœur de Hradec Králové

Le théâtre Klicpera

A Hradec Králové se déroule jusqu’au 30 juin le 16e Festival des régions européennes. Organisé par le théâtre Klicpera, c’est un rendez-vous théâtral devenu incontournable dans cette région du nord-est de la Bohême.

Le théâtre Klicpera
Des ensembles et des troupes venues de treize pays d’Europe. Des observateurs venus du Japon, de l’Australie et de l’Afrique. 260 représentations en extérieur et en intérieur. Le Festival des régions européennes a encore vu grand cette année, et joue d’ailleurs déjà, la majeure partie de ses pièces à guichets fermés, signe de la vitalité de l’événement. Ladislav Zeman, directeur du festival, et du théâtre Klicpera, nous rappelle à cette occasion, les origines de ce rendez-vous annuel sur les planches :

« Le festival est né en 1995. Cette année, nous en sommes donc à la 16e édition. Il s’inspire d’une déclaration de Václav Havel qui disait que quand les Etats n’arrivaient pas à se mettre d’accord, il fallait que les citoyens eux-mêmes essayent de communiquer entre eux, par-delà les frontières, parce que c’est plus facile à ce niveau. Nous avons juste adapté ça au théâtre et c’est pour cette raison qu’il s’appelle Festival des régions européennes. »

Václav Havel, l’ancien président est aussi et avant tout un dramaturge, dont les œuvres ont donc une place toute particulière, chaque année, dans la programmation du festival. Et ce pas seulement en tchèque puisque ses pièces sont parfois présentées par des troupes étrangères, françaises notamment. Autre grande personnalité présentée à Hradec Králové, Milan Kundera, dont la pièce Ptákovina a inauguré le festival lundi :

« Cette pièce est née dans la moitié des années 1960. C’est le Činoherní klub de Prague qui a préparé cette mise en scène. C’est une pièce encore très actuelle : on retrouve de nombreux passages qui touchent à des problèmes d’aujourd’hui. C’est pour cette raison que nous l’avons choisie, et d’ailleurs le public était ravi. »

Les représentations se déroulent classiquement dans un théâtre en dur, mais également en plein air et dans la rue. Le festival fait en effet la part belle aux genres alternatifs de théâtre, comme le cirque ou le théâtre de rue. Et pour les formes originales de représentations, comme le détaille Ladislav Zeman :

Cirkus Havel, photo: Bohdan Holomíček, www.provazek.cz
« Vladimír Morávek et son théâtre Husa na provázku a préparé un projet intitulé La perversion en Bohême. Ce sont trois pièces en réalité. La première s’appuie sur le scénario des Amours d’une blonde de Miloš Forman. La deuxième est une variation autour des pièces de Havel, et s’appelle Cirkus Havel. Le troisième c’est la pièce de David Drábek, Place des frères Mašín. Samedi sera une journée exceptionnelle où les trois pièces seront jouées les unes après les autres. On commence à midi pour finir vers minuit. »

Parmi quelques idées d’autres spectacles à voir à Hradec Králové, celui de l’ensemble franco-tchèque Décalages, qui a préparé un spectacle intitulé Sans terre. Ou encore une mise en scène inspirée de la vie et de l’œuvre de la sculptrice française Camille Claudel.

Le détail du programme est à consulter sur le site du théâtre : www.klicperovodivadlo.cz