« Le théâtre des régions européennes », festival des anniversaires

Le théâtre Klicpera de Hradec Králové

200 spectacles donnés par des théâtres de 13 pays – c’est ainsi que se présente, de prime abord, le festival « Le théâtre des régions européennes » qui commence samedi 21 juin à Hradec Králové, en Bohême de l’Est. Des comédiens de toute l’Europe joueront non seulement au Klicperovo Divadlo (Théâtre Klicpera) et au théâtre Drak (Dragon) mais aussi dans les rues de la ville. S’y ajoutent concerts, expositions, workshops et débats de professionnels et d’amateurs.

Selon le responsable du programme du Théâtre Klicpera de Hradec Králové, Daniel Přibyl, cette fois-ci figurent au programme du festival deux troupes russes. Le Théâtre Pouchkine de Magnitogorsk présentera La tempête d’Ostrovski mise en scène par Lev Erenburg et deux spectacles seront donnés par l’ensemble du metteur en scène Sergei Fedotov :

«Sergei Fedotov revient au festival où il s’est déjà produit plusieurs fois. Il faut rappeler qu’un de ses spectacles a été présenté déjà lors de la première édition du festival et que c’était le point de départ de sa carrière en Tchéquie. Il s’est fait connaître par la suite aux gens de théâtre tchèques. Cette année, il proposera au public deux productions de son théâtre ‘Près du pont’ de la ville de Perm – Hamlet et surtout la pièce de Martin McDonagh intitulé ‘L’Ouest solitaire’.»

On pourrait dire en exagérant à peine que le festival 2008 est une édition des anniversaires. Y seront fêtés le 40e anniversaire du théâtre Husa na provázku de Brno et le 50e anniversaire du théâtre Drak de Hradec Králové. Ladislav Zeman, directeur du Théâtre Klicpera, ajoute qu’on y célèbrera avec une certaine avance aussi le 50e anniversaire du théâtre Semafor de Prague, scène qui a profondément marqué le monde théâtral tchèque notamment dans les années soixante:

«La dernière représentation du festival, le 30 juin, sera réservée au Théâtre Semafor de Prague et à sa production de Lysistrata d’Aristophane. Le théâtre Klicpera exploite d’ailleurs régulièrement le répertoire de Semafor. Nous avons déjà joué plusieurs pièces de ce répertoire et je dirais que cette coopération se poursuivra. Nous nous sommes déjà mis d’accord avec le chef de Semafor, Jiří Suchý, pour que les célébrations du 50e anniversaire se reflètent aussi dans notre plan dramaturgique pour la saison 2009/2010.»

De même le théâtre Drak (Dragon) fête cette année ses 50 printemps. Jana Dražďáková, directrice de la troupe qui marie d’une façon originale le théâtre des marionnettes et le jeu de comédiens vivants, souligne la collaboration du théâtre Drak avec la faculté de théâtre de l’AMU (Académie des arts) à Prague:

«Notre metteur en scène principal, le professeur Petr Krofta, enseigne également à l’AMU et la collaboration entre nous et la faculté de théâtre existe depuis longtemps. Nous nous sommes donc dit que cette école devrait participer aussi à notre festival et lui avons réservé toute une journée. Dans la matinée le public verra des contes de fées dans un spectacle de la chaire du théâtre alternatif et dans le reste de la journée le public verra la troupe de théâtre des étudiants Disk. Et cette collaboration se poursuivra en s’intensifiant aussi dans l’avenir.»

Chaque année le festival attire quelque 50 000 spectateurs. Pendant neuf jours, Hradec Králové devient donc la capitale du théâtre européen.