Le gouvernement a dit non au clonage des êtres humains

r_2100x1400_radio_praha.png

Le gouvernement tchèque a approuvé l'interdiction du clonage des êtres humains. Lors de sa session de mercredi, il a donné son aval à l'additif de la convention internationale interdisant la reproduction d'individus humains.

Le gouvernement tchèque a approuvé l'interdiction du clonage des êtres humains. Lors de sa session de mercredi, il a donné son aval à l'additif de la convention internationale interdisant la reproduction d'individus humains. Le ministre de la Santé, Bohumil Fiser, attire l'attention sur le fait que l'additif de la convention mentionnée, dont l'objectif est la protection de la dignité humaine, n'interdit pas le clonage à des fins de l'acquisition de cellules et de tissus. Ainsi, le chemin du clonage thérapeutique n'est pas définitivement fermé. D'après Jaroslav Petr, membre de la commission bioéthique tchèque, le clonage thérapeutique représente un grand espoir pour les patients souffrant de diverses maladies telles que Parkinson, Alzheimer, le diabète. La possibilité que le gouvernement tchèque adopte, dans l'avenir, une décision analogue à celle approuvée récemment par le gouvernement britannique, est selon lui bien réelle.