Le (lent) développement du réseau routier en République tchèque se poursuivra en 2019

Foto: Chmee2, CC BY-SA 3.0

46 kilomètres de nouvelles autoroutes et routes de première catégorie seront mises en service en République tchèque en 2019, tandis que des travaux seront entamés sur d’autres tranches d’un total de 172 kilomètres. Les chiffres ont été communiqués par le ministre des Transports, Dan Ťok (mouvement ANO), ce mercredi.

Photo: Chmee2, CC BY-SA 3.0
Selon le ministre, qui a donné une conférence de presse sur le sujet, des travaux sont actuellement en cours sur 204 kilomètres un peu partout dans le pays et 45,5 nouveaux kilomètres devraient être mis en service cette année. Depuis plusieurs années, le ministère des Transports est la cible de nombreuses critiques en raison de la lenteur de la réalisation de nouvelles infrastructures, et notamment d’autoroutes.

En 2019, les 22,5 kilomètres d’autoroutes dont la mise en service est prévue se concentreront sur la D1 entre Přerov et Lipník en Moravie dans le sud-est du pays et la D3 entre les communes de Bošilec et Ševětín, dans les environs de České Budějovice, en Bohême du Sud. Autoroute la plus ancienne et la plus longue en République tchèque, la D1 doit relier à terme Prague à Brno, Ostrava et à la frontière avec la Pologne, tandis que la D3 est censée permettre de voyager entre Prague et la frontière avec l’Autriche.

La poursuite de la modernisation de la D1, actuellement en travaux sur deux tronçons entre Prague et Brno, est également prévue pour l’année prochaine, malgré le retard pris à certains endroits. Au total, ces travaux concerneront quelque 70 kilomètres. L’achèvement de l’ensemble du projet de rénovation est prévu d’ici à trois ans. Jusqu’à présent, les travaux sur treize des vingt-et-un tronçons initialement prévus, ont été terminés.