Le Manifeste d'euroréalisme de l'ODS

r_2100x1400_radio_praha.png

« Le manifeste d'euroréalisme », tel est le nom du document élaboré par le Parti civique démocrate, l'ODS, qui aura été achevé dans quelques mois. Il est préparé par des experts en politique étrangère de ce principal parti d'opposition, à la tête duquel se trouve Vaclav Klaus. C'est la première fois que la possibilité de la non adhésion de la République tchèque à l'Union européenne est évoquée ouvertement et sérieusement, l'entrée du pays à l'Union étant la première aspiration de la politique étrangère du pays depuis la chute du communisme. Le mot principal dans la rédaction du manifeste incombe à Jan Zahradil, ministre fantôme des Affaires étrangères de l'ODS. Sur les pages de l'édition de ce lundi du quotidien Lidove noviny, il explique :

« Nous voulons montrer que l'euroréalisme n'est pas une philosophie xénophobe ou isolationniste... Même en Europe centrale, il y a plusieurs alternatives d'orientation et aucune ne doit être condamnée à l'avance ».