Le meurtrier de Terezin condamné à 12 ans de prison

r_2100x1400_radio_praha.png

Julius Viel, un vieillard de 83 ans, vient d'être condamné par le tribunal allemand de Ravensburg à douze ans de prison. Pourquoi ? En 1945, au déclin de la Seconde Guerre mondiale, cet officier nazi a fusillé sept Juifs au camp de concentration tchèque de Terezin.

Julius Viel, un vieillard de 83 ans, vient d'être condamné par le tribunal allemand de Ravensburg à douze ans de prison. Pourquoi ? En 1945, au déclin de la Seconde Guerre mondiale, cet officier nazi a fusillé sept Juifs au camp de concentration tchèque de Terezin. Plus de mille prisonniers juifs étaient en train de creuser un fossé, quand "le meurtrier de Terezin", comme on appelle souvent Julius Viel, a tiré sans aucune raison sur eux. "Je ne me rappelle plus", n'a-t-il cessé de répéter, plus de cinquante ans après le crime, devant les juges. Pourquoi la justice a attendu si longtemps avant de le punir ? Ce n'est que l'année dernière, que le témoin principal, un subalterne de Viel, a décidé de ne plus se taire... En réalité, Julius Viel, souffrant d'un cancer, a été condamné à perpétuité. Dans trois semaines, le destin d'un autre criminel de Terezin, Anton Malloth, sera joué. Accusé de trois meurtres, cet ancien surveillant de Terezin sera traduit devant le tribunal de Munich.

Auteur: Magdalena Segertová
lancer la lecture