Le onzième monument tchèque inscrit sur la Liste du patrimoine mondial

r_2100x1400_radio_praha.png

La villa Tugendhat, que l'on peut trouver dans la ville de Brno, en Moravie du sud, est un véritable joyau de l'architecture fonctionnaliste. Jeudi dernier, elle a été inscrite sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. Les détails avec Magdalena Segertova.

Précisons d'abord qu'à part la villa Tugendhat, dix autres monuments tchèques font déjà partie du patrimoine mondial : les centres historiques de Prague, de Cesky Krumlov, perle médiévale de la Bohême du sud, de la ville de Telc, en Moravie du sud, ou de Kutna Hora, pas loin de Prague. Voilà les premiers bijoux tchèques, inscrits, au début des années 90, sur la Liste de l'UNESCO. Ensuite, ce sont les châteaux qui s'y ajoutent : le complexe de Lednice-Valtice, en Moravie du sud, avec ses parcs romantiques qui s'étendent sur deux cents kilomètres carrés. Les jardins baroques qui entourent le château de Kromeriz, siège des archevêques moraves. Le château renaissance de Litomysl. N'oublions pas non plus les magnifiques maisons de campagne baroques de Holasovice, village en Bohême du sud, ou encore la colonne de la Sainte-Trinité, élevée sur la place d'Olomouc, en Moravie du Nord.

La villa Tugendhat fait partie, depuis 1930, des bâtiments les plus connus de Brno. Elle a été construite par l'architecte allemand Ludwig Mies van der Rohe, dans le style fonctionnaliste, très populaire à l'époque. Qu'est-ce qui fait le charme, l'originalité de ce chef-d'oeuvre architectural ? La belle villa, où habitait, jusqu'à l'occupation nazie, le propriétaire de l'usine textile de Brno, Fritz Tugendhat, est presque toute en verre. Les multiples fenêtres font littéralement rentrer le paysage environnant à l'intérieur. En 1992, la fameuse villa fait de nouveau parler d'elle, mais, cette fois-ci, dans un autre contexte : les politiciens tchèques et slovaques s'y rencontrent, pour préparer la division de la Tchécoslovaquie. Et puis, arrive l'an 2001 et son inscription sur la Liste du patrimoine de l'UNESCO... La ville de Brno, comment va-t-elle fêter ce grand événement ? Curieusement, le maire, Petr Duchon, n'est pas très enthousiaste. Tant que la villa n'est pas restaurée, il n'y a rien à fêter, dit-il.

Et les autres candidats tchèques à l'inscription sur la Liste du patrimoine mondial ? Il y en a pas mal : par exemple le quartier juif à Trebic, la papeterie à Velke Losiny, où l'on fabrique toujours du papier à la main, les étangs dans la région de Trebon, ou encore les sculptures baroques de Matyas Braun, taillés dans la roche, dans une forêt près du château de Kuks.

Auteur: Magdalena Segertová
lancer la lecture