Le Premier ministre, Milos Zeman, en Russie

Le Premier ministre, Milos Zeman, en Russie (Photo: CTK)

L'activation des relations bilatérales entre la République tchèque et la Russie. Tel est, selon le Premier ministre tchèque, Milos Zeman, le premier but de son actuelle visite en Russie. Une information de Alena Gebertova.

Le Premier ministre, Milos Zeman, en Russie (Photo: CTK)
La Russie est un pays pleinement démocratique qui s'engage activement dans la lutte contre le terrorisme international... Milos Zeman s'est exprimé dans ce sens pour la presse russe, avant de commencer, ce dimanche, sa visite de quatre jours en Russie. Celle-ci trouvera son point culminant, mercredi, lors de la rencontre du chef du gouvernement tchèque avec le Président russe, Vladimir Poutine. Une rencontre pas comme les autres car, depuis son investiture présidentielle en mai 2000, le numéro un russe n'a eu de contact personnel avec aucun haut dirigeant tchèque. Selon l'ambassadeur tchèque en Russie, Jaroslav Basta, l'accueil de Milos Zeman par Vladimir Poutine est une preuve de la normalisation des relations entre les deux pays. Les perspectives du développement des relations mutuelles, la situation dans le monde et les possibilités d'encouragement de la coopération entre la Russie et l'OTAN, tels seront, probablement, les principaux thèmes évoqués pendant la rencontre Zeman-Poutine.

Le Premier ministre, Milos Zeman, en Russie (Photo: CTK)
En attendant ce tête-à-tête, le programme de Milos Zeman est marqué par la signature, ce mardi, d'une dizaine de documents. La plupart d'entre eux concernent l'amortissement de la dette russe à l'égard la République tchèque, un problème qui risquait de mettre à mal, ces dernières années, les relations mutuelles. A retenir, aussi, le volet économique de cette visite : Milos Zeman est accompagné non seulement d'une importante délégation gouvernementale, mais également d'une soixantaine d'hommes d'affaires et d'entrepreneurs.