Le prochain recensement suscite la méfiance

r_2100x1400_radio_praha.png

Le 20 février, c'est le jour du recensement, en République tchèque. Il a lieu, à peu près tous les dix ans. Jamais, pourtant, il n'a suscité autant de discussions aussi bien dans les milieux politiques, qu'au sein de la population. En effet, tout le monde accepte qu'il soit obligatoire, selon la loi. Par contre, les questions que contient le formulaire présenté par les recenseurs ont déclenché un tollé de protestation. Selon certains, elles violeraient même la Constitution et les droits de l'homme. En effet, certaines questions sont vraiment très personnelles. D'après la presse, ceux qui sont contre, argumentent surtout en affirmant qu'un grand nombre de réponses à ces questions existent déjà dans des institutions diverses de l'administration. Ceux qui sont pour un formulaire si détaillé affirment que justement, avec le recensement, on pourra corriger d'éventuelles erreurs. Reste à voir si les citoyens diront vraiment la vérité, dans ce formulaire.