Le projet du code de la route inquiète

r_2100x1400_radio_praha.png

Inquiétude, étonnement, et réserves sont des sentiments que suscite la perspective d'adoption définitive du nouveau code de la route, déjà passé à la Chambre des députés et que le Sénat est en passe d'examiner. Les mêmes dispositions peuvent être convenables pour les uns, non convenables pour les autres. Des responsables de la police ne comprennent pas le retrait du projet de loi de l'interdiction du détecteur de radar, ni la compétence donnée à l'administration locale de négocier des arrangements des accidents, alors qu'il y a quelque chose comme 100.000 accidents par an, représentant des dommages de près d'un milliard de couronnes. Quant aux conducteurs, certains s'interrogent sur l'utilité de rouler phares allumés pendant la journée, alors que ce n'est pas obligatoire en Allemagne et en Autriche, par exemple. D'autres attirent l'attention sur l'obligation d'un siège pour enfants jusqu'à l'âge de 12 ans. Les sièges coûtent cher et doivent être changés au rythme de croissance des enfants, tandis qu'un enfant de 12 ans peut peser jusqu'à 50 kg, font observer les médecins.

Auteur: Omar Mounir
lancer la lecture