Le stationnement devient payant dans plusieurs arrondissements de Prague

Illustrationsfoto

Les habitants ou les visiteurs d'une partie du 1er arrondissement de Prague devaient payer pour stationner sur la voie publique depuis un certain temps. Mardi, le conseil municipal de Prague a adopté les règles et les prix du stationnement dans d'autres arrondissements.

Les automobilistes qui résident dans les 1er, 2e, 3e et 7e arrondissements peuvent peut-être se réjouir de ne plus avoir à tourner en rond dans leur quartier pendant des dizaines de minutes et plus pour trouver une place où garer leur voiture. A partir du mois d'octobre, ils devront certes acheter une carte de stationnement qui leur coûtera dans les 25 euros, mais ils disposeront d'un plus grand nombre de places de stationnement dans les environs de leur domicile. Pour une deuxième voiture, les résidents devront payer 250 euros par an, pour une troisième voiture 500 euros. Le nombre de places de stationnement augmentera du fait que les personnes qui ne seront pas domiciliées dans ces arrondissements ne pourront plus stationner où bon leur semble et devront garer leur véhicule sur des parkings payants qui ne seront pas très nombreux. L'objectif de cette mesure ? D'après le conseil municipal de Prague qui vient d'en décider, diminuer le nombre de véhicules dans le centre de la capitale et contraindre les visiteurs ou ceux qui y viennent travailler à utiliser les grands parkings périphériques et les transports en commun. Pour cela, la mairie introduit un prix relativement élevé pour le stationnement des voitures de service des sociétés, des PME et même des petits commerçants. Les sociétés devront payer de 1 100 à 1 300 euros par an, les petites entreprises dans les 450 euros pour chaque véhicule. Pour les besoins des livreurs, déménageurs ou autres services, la mairie a décidé d'offrir une carte permettant le stationnement pendant deux heures au prix de 4 euros. Pas de chance, avec l'entrée en vigueur de ce nouveau système, pour ceux qui habitent, certes, dans les arrondissements concernés, mais n'y ont pas leur domicile fixe. Ils ne pourront pas acheter de carte de stationnement. Ces dernières seront distribuées par les mairies des arrondissements. L'administration des zones de stationnement sera confiée à des sociétés privées qui auront remporté les appels d'offres lancés par les mairies des arrondissements. Les bénéfices seront répartis à parts égales entre la mairie de Prague et les mairies des arrondissements. Bonheur des uns, malheur des autres... En effet, si les résidents seront assurés de trouver une place pour stationner, les visiteurs devront payer relativement cher, tout en ne disposant que du dixième des places de stationnement existantes. Les petites entreprises ne sont pas très contentes, car le stationnement payant augmentera leurs frais. La mairie avance un argument de poids : il est absolument indispensable de limiter le nombre de véhicules dans le centre de Prague. Sinon, tôt ou tard, ce sera la catastrophe.