Les célébrations de la Fête de la libération, le 8 mai 1945

Les célébrations de la Fête de la libération à Plzen, photo: CTK

Des cérémonies en hommage du 57e anniversaire de la libération ont lieu dans plusieurs endroits de la République tchèque. A Prague, c'est l'ancien champ de tir de Kobylisy, qui est un tel endroit mémorable. Après l'attentat du protecteur du Reich, Heydrich, les nazis y ont fusillé 470 hommes et 76 femmes.

Les célébrations de la Fête de la libération à Plzen, photo: CTK
Des cérémonies en hommage du 57e anniversaire de la libération ont lieu dans plusieurs endroits de la République tchèque. A Prague, c'est l'ancien champ de tir de Kobylisy, qui est un tel endroit mémorable. Après l'attentat du protecteur du Reich, Heydrich, les nazis y ont fusillé 470 hommes et 76 femmes. Sur des plaques en face d'une croix en bois, on peut lire les noms des victimes. Parmi eux, celui du Premier ministre du gouvernement de protectorat, Alois Elias. Encore le 7 mai 1945, plusieurs participants à l'Insurrection de Prague ont fini leur vie sur ce champ de tir.

La métropole de Bohême occidentale, Plzen, fut la première à fêter sa libération. L'armée américaine du général Patton a libéré Plzen déjà le 6 mai 1945. Les célébrations de cette année ont eu lieu en présence de l'ambassadeur des USA, Craig Stapleton, et des vétérans belges et américains. Seulement après 1989, Plzen a érigé un monument, à ses libérateurs, Merci l'Amérique. Elle est l'une des rares villes qui organisent de grandes célébrations, puisque le régime précédant ne le permettait pas, pour des raisons idéologiques. Les Américains ont libéré plusieurs autres villes et communes de Bohême occidentale et du sud. La ligne de démarcation convenue avec Staline se terminait à Rokycany, à 80 km à l'ouest de Prague. Au-delà d'elle, les armées américaines ne pouvaient pas avancer...