Les chauffeurs tchèques font face à la hausse des prix de l'essence

r_2100x1400_radio_praha.png

Bien que la vague des protestations contre les prix élevés de l'essence et du gasoil déferle sur plusieurs pays européens, en République tchèque, les chauffeurs et les camionneurs gardent le calme malgré leur situation qui devient de plus en plus difficile.

Bien que la vague des protestations contre les prix élevés de l'essence et du gasoil déferle sur plusieurs pays européens, en République tchèque, les chauffeurs et les camionneurs gardent le calme malgré leur situation qui devient de plus en plus difficile. Une information anonyme, selon laquelle on préparerait le blocus des radiales de Prague, s'est révélée fausse. Les organisations professionnelles et les syndicats tchèques représentant les camionneurs et les agriculteurs ne préparent pas les protestations. Pourtant, la majorité des chauffeurs tchèques ont été obligés déjà de réduire l'utilisation de leurs voitures à cause de la hausse des prix de l'essence. Selon un sondage de l'agence STEM, pour le moment, c'est le cas de 53 % des chauffeurs interrogés. Au cas où la situation ne s'améliorerait pas, leur nombre atteindrait, selon le sondage, 58 % .