Les droits de l'homme en Tchéquie vus de l'Amérique

r_2100x1400_radio_praha.png

Le ministère américain des Affaires étrangères vient de publier un rapport sur l'observation des droits de l'homme dans le monde. A vrai dire, la République tchèque n'en sort pas très bien... Qu'est-ce que les Américains reprochent aux Tchèques ? Avant tout, l'attitude violente des policiers, ce qui fait, évidemment, penser aux interventions de la police, lors des assises pragoises du FMI et de la Banque mondiale. Les policiers tchèques seraient aussi trop sévères envers les Roms. D'ailleurs, selon le rapport, les Roms sont en Tchéquie toujours discriminés : chômage, formation scolaire insuffisante, niveau de vie assez bas et mauvais accès aux soins médicaux, voilà les problèmes épineux auxquels les Roms sont confrontés. Question minorité rom, la Pologne et la Hongrie n'ont pas, non plus, été épargnées de la critique des USA. Un autre fait sombre observé en Europe Centrale : la traite des femmes et des enfants, ainsi que la violence commise contre les femmes. Et puisqu'on parle des femmes, rappelons, dans ce contexte, les résultats d'un sondage récent concernant les perspectives des mères de familles tchèques sur le marché du travail. En quelques mots, une femme avec enfant a, en Tchéquie, beaucoup moins de chances de trouver un travail qu'un homme, ne parlons pas des postes importants. Preuve que la société tchèque a encore un long chemin à parcourir...

Auteur: Magdalena Segertová
lancer la lecture