Les élections présidentielles françaises intéressent les médias tchèques

noviny3.jpg

Dans les pages consacrées à la politique internationale, la presse tchèque prête ces derniers jours, assez régulièrement, une attention particulière aux prochaines élections présidentielles en France. Nous avons choisi quelques extraits des commentaires à ce sujet.

« Sarkozy en tête du peloton de la course pour le palais de l'Elysées.»« La campagne présidentielle officielle a commencé en France ».« Quelles sont les promesses données dans le cadre de la campagne présidentielle ? »... Voilà quelques-uns des titres d'articles consacrés aux élections présidentielles en France et qui ont été publiés dans la presse tchèque.

Le quotidien économique Hospodarske noviny a publié récemment une analyse détaillée de la situation présentant à ses lecteurs les principales priorités de différents candidats, dans les domaines économique et financier. Il décrit en outre l'atmosphère en France :

« La campagne officielle commence deux semaines avant le premier tour des élections présidentielles. D'un autre côté, force est de constater que les Français peuvent suivre depuis bien longtemps déjà la campagne non officielle. Le taux de recherches en politique sur l'internet est plus élevé que jamais, les concerts de la musique rock se transforment en campagnes politiques, les livres consacrés aux différents représentants politiques se vendent très bien, dans les librairies. »

Ségolène Royal, photo: CTK
L'auteur de l'article souligne que très bien se vend non seulement le titre « Qui connaît Madame Royal », mais que les lecteurs prêtent un grand intérêt, aussi, aux livres d'experts en économie. « Cela illustre parfaitement que les Français sont particulièrement préoccupés par ce thème sensible », écrit-il. Selon lui, « Les électeurs français espèrent que le prochain chef de l'Etat donnera un coup d'envoi énergique à la croissance ». Et il explique :

« Les mots changements et réformes sont omniprésents. Pourtant, chacun les interprète à sa façon. Les entrepreneurs dénoncent les règles rigides de l'emploi, la concurrence étrangère bon marché ou les impôts trop élevés. En revanche, les employés regrettent la disparition des avantages de l'Etat social... Il n'y a qu'une seule chose dans laquelle les Français trouvent un consensus. L'Etat français a épuisé ses possibilités. Voilà pourquoi il doit chercher un nouveau modèle ».

« Le résultat final des présidentielles est incertain », note le quotidien Mlada fronta Dnes en continuant : « Sarkozy se présente comme un favori, en deuxième position figure, à en croire les sondages, Ségolène Royal. Mais le centriste François Bayrou qui a tellement surpris, ainsi que le candidat de l'extrême droite, Jean-Marie Le Pen, peuvent également intervenir dans la compétition... François Bayrou a la chance non seulement de passer au deuxième tour, mais aussi de remporter la victoire finale. Quant à Jean-Marie Le Pen, il espère réussir le même exploit qu'en 2002 ».

Hospodarske noviny, 10.4.07
Le quotidien Lidove noviny rappelle lui aussi, dans son édition de mercredi, que Jean-Marie Le Pen a choqué la France en 2002 en se qualifiant au deuxième tour des élections présidentielles. Il écrit : « Le Pen prend pour son principal rival Sarkozy, tandis qu'il ignore complètement Ségolène Royal pour la simple raison : c'est une femme ». Le journal indique à la fin que, selon les sondages, 48% des Français demeurent indécis.

« Les politiciens français à la chasse des voix des homosexuels », titre l'édition de mercredi du quotidien déjà cité Hospodarske noviny qui, de tous les quotidiens tchèques, semble réserver la plus grande place à cet événement politique. Dans ses pages nous pouvons lire :

« Comme le duel pour le fauteuil présidentiel demeure ouvert, les politiciens se disputent même les voix des minorités, dont celles des homosexuels. C'est un changement remarquable. En 2002, les deux rivaux, le gaulliste Jacques Chirac et le socialiste Lionel Jospin, n'ont guère voué d'attention aux gays et aux lesbiennes.... Maintenant, la situation a complètement changé. Tous les candidats qui entrent en jeu ont intégré dans leurs programmes des modifications de lois qui accorderaient à cette minorité de nouveaux droits ».

Nicolas Sarkozy, photo: CTK
L'édition de ce jeudi de Mlada fronta Dnes ajoute que les candidats présidentiels français « racolent aussi les sportifs » et évoque entre autres le soutien déclaré par Yannick Noah à Ségolène Royal ou celui d'Alain Prost ou de Bernard Laporte à Nicolas Sarkozy.

La même édition publie les photos de famille en couleur qui montrent les trois principaux candidats accompagnés de leurs conjoints. Dans un article intitulé « Les liens familiaux à la française », son auteur explique « comment les membres des familles des candidats à la présidence peuvent influencer les choix des électeurs ».

« Sarkozy a vécu sa crise conjugale en différé », écrit le journal qui compare les confessions télévisées du candidat présidentiel français à celles que le téléspectateur tchèque a pu connaître en rapport avec les récentes péripéties conjugales du Premier ministre tchèque, Mirek Topolanek. Celui-ci, rappelons-le, a quitté son épouse Pavla et leurs trois enfants pour aller vivre avec sa nouvelle compagne qui n'est nulle autre que Lucie Talmanova, vice-présidente de la Chambre des députés, dont il attend prochainement un enfant. Depuis, les confessions intimes pour les médias de telle ou telle partie ne cessent de se multiplier.

Quant à Ségolène Royal, le journal signale qu'elle a toujours eu un rapport étroit avec les médias en ajoutant que « François Hollande, père de leurs quatre enfants et son conjoint, n'a pourtant jamais particulièrement apprécié l'intérêt des médias ». En conclusion, Mlada fronta Dnes brosse un bref portrait du « troisième » candidat en lice en écrivant :

MF Dnes, 12.4.07
« Comparé à ses deux rivaux et à leurs situations familiales peu banales, François Bayrou peut paraître comme quelqu'un d'extraordinairement ennuyeux. C'est un catholique pratiquant qui a souvent l'habitude de souligner sa profonde foi. Père de six enfants, il forme avec son épouse Elisabeth un couple qui n'est accompagné d'aucun scandale. Compte tenu de ce que, dans le combat pour le Palais de l'Elysées, un tiers des électeurs demeure encore indécis, il se peut que le côté mentionné plus haut puisse jouer un grand rôle ».

« Havel a soutenu indirectement Royal », titrent, ce jeudi, les journaux tchèques en se référant à la déclaration que l'ex-président tchèque a faite, ce mercredi, à Paris, où il s'était rendu à l'occasion de l'inauguration d'une plaque commémorative consacrée à l'éminent journaliste et écrivain tchèque, Pavel Tigrid. « J'ai toujours tendance à privilégier les femmes », a-t-il répondu sur un ton laconique, lorsqu'il a été interrogé sur les prochaines élections présidentielles en France.