Les enfants Vosmansky retrouvés

Jan et Dagmar Vosmansky, photo: CTK

En été dernier, une enquête de police a suscité l'attention du public. A son origine, il y avait un mort et deux enfants disparus. Ce week-end, la police a retrouvé leurs corps. Astrid Hofmanova.

Jan et Dagmar Vosmansky, photo: CTK
L'histoire débute le 30 juillet dernier lorsque les deux enfants, une fillette de treize ans, Dagmar, et son frère cadet âgé de onze ans, Jan Vosmansky, sont invités pour une excursion en compagnie de leur beau-frère Stephan Knaepen. Celui-ci, d'origine belge, marié et installé en Tchéquie depuis des années, avait l'habitude de voyager avec les enfants. Les châteaux de Moravie faisaient, cet été, partie de leur programme. Pendant l'excursion les enfants sont restés en contact régulier avec leurs parents, mais au jour prévu de leur arrivée, ces derniers les ont attendus en vain. Dès le 3 août une enquête est ouverte qui permet de retrouver la voiture du Belge et son cadavre. La piste d'un suicide est d'abord privilégiée à cause d'une lettre d'adieu retrouvée dans la voiture. Pourtant, selon l'autopsie, le Belge de quarante-quatre ans est décédé suite à un arrêt cardiaque. Avant sa mort, Stephan Knaepen aurait voulu brûler vif son épouse et ses deux enfants. Une enquête effectuée en Belgique a révélé que cet homme, souffrant de graves troubles psychiques, avait un casier judiciaire bien chargé.

Depuis la découverte du corps de Stephan Knaepen, la police assistée par l'Armée, ne cesse de « ratisser » la région pour trouver les enfants, sans succès. C'est au bout de quatre mois que leurs dépouilles ont été retrouvées par hasard dans une haie, par un homme en train de ramasser du bois. Les affaires récupérées sur les lieux, sacs de couchage et tente, portent à croire qu'il s'agit bien des enfants recherchés. Vu l'état de décomposition des corps, leur identification définitive, prendra cependant du temps.

Auteur: Astrid Hofmanová
lancer la lecture