Les Journées du film européen se rappellent aussi 20 ans depuis la chute du rideau de fer

r_2100x1400_radio_praha.png

Du 16 au 23 avril, Prague accueille la 16e édition des Journées du film européen, un festival qui se déplacera ensuite en région, à Brno et à Olomouc. Parmi les projections attendues cette année, la première du film français Faubourg 36, un film tourné à Prague pendant l’été 2007.

'Faubourg 36'
Il faut rappeler que comme beaucoup d’autres productions étrangères, Faubourg 36 du réalisateur Christophe Barratier a été tourné – pour des question financières surtout – dans sa quasi intégralité à Prague, en décors, et en extérieurs naturels. Le film a connu un certain succès populaire en France quasi joué d’avance. L’effet Pierre Richard, très apprécié des Tchèques, devrait jouer à plein ici, même s’il n’est « qu’un » second rôle. Reste à savoir ce qu’en penseront les critiques tchèques, et s’ils se diviseront comme en France entre partisans d’une fable mièvre, et enthousiastes d’une histoire de solidarité.

Contrairement à ce qui a été annoncé en tout cas, pas de Grand blond à la chaussure noire pour présenter le film en clôture du festival, mais le réalisateur devrait être présent à ces Journées du film européen. Un festival qui est né il y a 16 ans déjà, comme le rappelle la coordinatrice Jana Gabrielová :

« Ce festival est en effet né de l’effort de toutes les institutions culturelles et des ambassades de montrer au grand public les films européens contemporains parce qu’à l’époque, l’offre au niveau de la distribution était surtout issue des grandes maisons de production. »

29 longs métrages et 17 courts métrages seront à voir dans les cinémas Světozor et Lucerna, à Prague. Et l’édition 2009 s’inscrit, comme d’autres événements, dans une année de commémorations. Jana Gabrielová :

'Mémoires d’un chien-frontière'
« Cette année nous avons créé une nouvelle section qui présente des films documentaires, des films qui tournent autour du thème de la chute du rideau de fer dont on célèbre cette année les 20 ans. Il s’agit donc d’une section spéciale. Dans ce cadre sera présenté un film français Les mémoires d’un chien-frontière. C’est un film intéressant, présentant une sorte d’autobiographie d’un chien qui gardait les frontières de l’Europe de l’Est. »

Et ce film est l’oeyvre par le réalisateur de films documentaires français, d’origine tchèque, Karel Prokop, plus connu dans l’Hexagone que dans son pays d’origine. On lui doit plusieurs films consacrés à la Tchécoslovaquie, comme un documentaire scandé par des années clés de l’histoire tchèque récente : 1948-1968-1988, un film sur Václav Havel, ou encore sur l’écrivain Franz Kafka. Mais Karel Prokop s’est intéressé à de nombreux autres sujets de par le monde. Nous aurons l’occasion de revenir avec lui sur ce sujet, puisqu’il sera présent à Prague, pour présenter ses Mémoires d’un chien-frontière.

Plus d’info sur le festival et sa programmation : www.eurofilmfest.cz