Les mesures de sécurité dans la capitale

r_2100x1400_radio_praha.png

Les habitants de Prague n'ont pas peur pour leurs vies, en général. Mais on ne cesse de discuter des abris, des masques à gaz et des mesures de sécurité. Notre stagiaire, Lenka Jansova, pour plus d'informations.

Les abris de Prague sont loués, actuellement, mais leurs locataires doivent les libérer, en cas de danger, dans 24 ou 48 heures. Cela dépend du type d'établissement qui s'y trouve. Les abris de la capitale servent de dépôts, de garages, de séchoirs, un parmi eux abrite un bar. Le système de protection du métro de Prague et le tunnel de Strahov peuvent également être utilisés. Néanmoins, 60 % de citoyens pragois devraient se débrouiller tout seuls, car tous les abris de la capitale ne pourraient accueillir qu'environ 40 % de la population.

Les habitants de Prague ne se sentent pas directement menacés, en général. Une étudiante, Linda Nedbalova, par exemple, pense que le risque des attaques sur Prague a augmenté, après la riposte américaine, mais elle ne trouve pas que sa vie soit menacée, actuellement.

Les écoles n'ont pas assez de masques à gaz. De plus, de nombreux masques sont inutilisables. "Nous pouvons compter nos masques, mais nous ne pourrions pas les utiliser" déclare Dagmar Krolakova, d'une des écoles primaires à Prague. Si le gouvernement décide de la distribution des masques à gaz, la municipalité les livrera dans quinze jours. La police de la ville renforce également ses services de protection, dans le métro de Prague. Des policiers avec leurs chiens sont présents dans des rames, la nuit.

Auteur: Lenka Jansová
lancer la lecture