Les monts Métallifères et les grès de l'Elbe

r_2100x1400_radio_praha.png

Avec leur crête de 120 km de longueur, les monts Métallifères constituent une frontière naturelle au nord de la République tchèque. Ils se terminent dans la région d'Usti où ils atteignent une hauteur de 700 à 800 mètres d'altitude. Et c'est justement dans cette chaîne montagneuse formée par les roches cristallines que je voudrais vous emmener aujourd'hui pour faire une randonné. Et comme on est en hiver, vous pouvez prendre vos skis de fond avec, car les conditions pour skier sont excellentes.

J'ai dit déjà que les monts Métallifères se prêtent bien au tourisme d'été mais aussi d'hiver. A ces fins, deux centres touristiques y ont été installés - Komari vyska (806 m d'altitude) dont l'hôtel juché au sommet est desservi par un télésiège et Adolfov (750 m d'altitude), un ancien village qui se transforme en saison hivernale en une colonie animée de gîtes de skieurs, dotée de plusieurs remonte-pentes, pistes de descente, d'établissements d'hébergement et de restaurants. On peut également accéder à la crête de montagnes à pied en empruntant des sentiers balisés au piémont. Force est d'avouer qu'ils sont tous très rudes. Au commencement, ils passent près de l'ancien champ de bataille napoléonienne dans la zone de Prestanov et Chlumec. A proximité de l'un des chemins s'élèvent les ruines du château fort de Kysperk qui servit à protéger l'ancienne route de Teplice reliant la Bohême à la Saxe. Un autre chemin part de Chlumec et passe près de la chapelle de la Trinité, construction baroque triangulaire de 1691. Tous ces chemins débouchent sur la vaste plaine Fojtovska utilisée par les skieurs de fond et servant, aussi, à des courses d'attelages de chiens. Elle est traversée par le Transmétalliférien (Krusnohorska magistrala) aménagé à l'intention des skieurs. La passe de Naklerov (701 m d'altitude) dont le col donne une vue panoramique, marque la frontière des monts Métallifères. Un petit mémorial dédié au général prussien Kleist rappelle sa participation à la bataille napoléonienne pour laquelle il se vit décerner le titre 'de Naklerov'. La petite commune accueille le restaurant "Chez Napoléon" et un refuge d'alpinistes.

S'étendant le long de la frontière d'Etat, le parc naturel ?Les monts Métallifères orientaux? fait partie des monts Métallifères aux environs d'Usti avant de rejoindre un parc similaire en Allemagne. Baptisé en 1995, il occupe une superficie de 4000 hectares situé à 700 et 800 m d'altitude, réparti en plusieurs secteurs.

Le ravin Mordova rokle comprenant la vallée du ruisseau Slatina qui se dirige vers la Saxe, se localise le plus au nord. Ce site compte parmi ses résidents les plus rares le grand duc et la cigogne noire, la plante la plus répandue y est la lunaire vivace. La plus grande zone est représentée par Spicak qui englobe non seulement la colline Spicak (723m) mais aussi des tourbières attenantes et des prés fleuris couvrant les vallées baignées par les ruisseaux Rybny, Hranicni et Vetrovsky. La colline Spicak présente une localité la plus intéressante du point de vue géologique. Les roches provenant de trois périodes géologiques différentes s'y côtoient. Nous pouvons y trouver les roches cristallines, les grès sédimentaires et les basaltes éruptifs. Une petite caverne aux fissures dans la pente mérite notre attention. Les près secs sont tapissés d'arnica et d'oeillet des bois, les prairies plus humides de trolles, d'iris de Sibérie et d'autres plantes encore. Parmi les oiseaux qui survolent le ciel dans cette région, il y a le petit tétras, le merle d'eau et le milan rouge. Les près montagneux aux environs d'Adolfov hébergent les linaigrettes, les trèfles d'eau, les droséras et les lis martagon.

La route menant de Naklerov au passage frontière de Petrovice constitue l'extrémité ouest du territoire naturel protégé « Les Grès de l'Elbe » qui s'étale d'ici jusqu'aux monts Luzické. Aux environs d'Usti se dressent les parois Tiské steny. Un gigantesque bloc de grès sédimentaire avait été érodé durant des millions d'années par les eaux, les vents et la gelée pour donner naissance à une cité rocheuse aux tours, murs et cavités des grottes. Bon nombre de ces formations naturelles variées ont reçu leurs noms d'après leur ressemblance avec des personnes, des animaux ou des objets. Ainsi, chaque visiteur peut mettre son imagination à l'épreuve pour voir s'il reconnaît un éléphant, une tortue ou un champignon. La cité rocheuse se trouve à l'altitude de 600 m et son arête sud, haute de 50 m, offre une vue sur la vallée du ruisseau Jilovsky et sur le Massif central tchèque se profilant loin à l'horizon.

Les parois Tiské steny comprennent également des zones rocheuses de taille moins importante mais dignes d'intérêt. Il s'agit des rochers des Oiseaux dans la colonie de Rajec, formés d'un grès extrêmement dur et ensuite des rochers d'Ostrov, entourés d'un paysage garni de petits étangs qui invite à la baignade. Bien sûr, pas maintenant, lorsque les températures descendent au-dessous de zéro. Le règlement des promenades est à respecter dans ces aires protégées et tout visiteur désirant s'entraîner par l'escalade des roches doit se munir d'un permis délivré par l'Administration du territoire naturel protégé de Decin. Au coeur des zones rocheuses niche un gîte touristique installé près de la route de Tisa à Sneznik. Sneznik ne se trouve plus dans la région d'Usti, mais sa vaste montagne Stolova hora (721 m) dotée d'un belvédère de pierre de 30 m, fréquenté par les touristes dès 1846, vaut sûrement d'être mentionné ici si je vous invite à visiter ce coin romantique et ravissant du pays tchèque.

Auteur: Astrid Hofmanová
lancer la lecture