Les municipales françaises vues par la presse tchèque

r_2100x1400_radio_praha.png

Le premier volet des municipales françaises ne fait pas, assez naturellement, la une de la presse tchèque. Des commentaires, pourtant, n'y manquent pas. Alena Gebertova en a lu et choisi quelques-uns pour vous.

La gauche l'emporte modestement en France. Au bout de 130 ans, Paris opte pour la gauche. La débâcle pour les ministres français... Voilà certains des titres dans les journaux tchèques qui commentent les résultats du premier tour des municipales en France. La victoire de la gauche oui, mais moins éclatante que prévue, tel est le principal leitmotiv de ces commentaires. « La vague rose n'a pas envahi la France. Des succès électoraux de la gauche peuvent se compter sur les doigts d'une main », peut-on lire dans l'hebdomadaire Lidove noviny de ce mardi. L'un de ces succès incombe à Paris. Le journal informe donc les lecteurs de ce que, pour la première fois depuis 1871, la droite risque de perdre sa domination sur la capitale française. Il prête attention, aussi, à la défaite de plusieurs ministres du cabinet Jospin... Le quotidien Pravo, nous l'avons dit, va jusqu'à parler d'une débâcle des ministres. Ceci dit, toujours selon le journal, aucune grande surprise ne s'est produite, y compris le fait que plus de 60% des Français sont allés aux urnes. Dans son édition de lundi, Mlada fronta Dnes présente M. Bertrand Delanoë, par une photo et un article, dont je cite : « C'était un homme effacé de la zone grise que, récemment encore, on aurait du mal à reconnaître dans la rue. Aujourd'hui, Bertrand Delanoë a tout pour remanier la carte politique de la France »... Le même journal, l'un des plus lus en République tchèque, constate que les municipales ont une grande importance pour la France et qu'un petit tremblement de terre politique y est possible.