Les restaurateurs protestent

r_2100x1400_radio_praha.png

Désormais, si vous prenez votre déjeuner ou le dîner dans un restaurant tchèque, le plat que l'on vous sert ne devrait avoir que trois heures au maximum. C'est ce que dit un nouvel avis du ministère de la Santé publique que le Service hygiénique contrôle rigoureusement. Les restaurateurs protestent car, selon eux, c'est la fin de la cuisine traditionnelle tchèque. C'est le destin des plats préparés d'avance, des goulaches, des soupes, des fameux filets de boeuf à la crème et d'autres plats à la sauce, qui est en jeu. En effet, les cuisiniers les préparent plusieurs jours à l'avance et les stockent dans le réfrigérateur. C'est plus économique mais, souvent, c'est aussi une question de goût, se défendent-ils. Si les restaurateurs renoncent à préparer ces plats, ils proposeront à leurs clients les plats sur commande, dont la préparation dure un peu plus longtemps mais qui sont aussi plus chers.

Auteur: Astrid Hofmanová
lancer la lecture