Les Tchèques préfèrent faire leurs achats en Allemagne

Photo: Viktorija Borodinovová/Pixabay, CC0

A compter du 1er juillet, l’Allemagne a réduit temporairement ses taux de TVA pour relancer la consommation des ménages après la pandémie de Covid-19. Par conséquent, les Tchèques  sont de plus en plus nombreux à faire leurs achats en Bavière voisine.

Depuis le 1er juillet et jusqu’au 30 décembre prochain, les taux de TVA en Allemagne sont passés respectivement de 19 à 16% et de 7 à 5%, ce qui a entraîné une baisse des prix des produits dans les supermarchés et une hausse considérable de consommation. Les Tchèques sont nombreux à profiter de cette situation. Ils achètent en Allemagne notamment des denrées alimentaires et des produits de droguerie.

« Les pâtes ont coûté 2,79 euros.  Leur prix a baissé de 5 centimes. Nous avons effectivement beaucoup de clients tchèques qui viennent faire leurs achats chez nous », a constaté la responsable d’un supermarché bavarois dans un reportage de la Télévision publique tchèque.

En revanche, les ressortissants allemands sont nombreux à acheter dans les régions tchèques limitrophes des produits du tabac et des carburants qui leur reviennent ici moins chers. Ces dernières semaines, les consommateurs tchèques  bénéficient également des prix favorables en Autriche dont le gouvernement a baissé le taux de TVA à 5% pour la restauration, le transport de personnes et les événements culturels.

En République tchèque, le taux de TVA est passé de 15% à 10% pour l’hébergement. Le gouvernement n’envisage pas une réduction générale pour relancer l’économie du pays.  D’après la ministre des Finances Alena Schillerová, la baisse des taux de TVA sur la consommation  représenterait pour l’Etat une perte de plusieurs dizaines de milliards de couronnes de recettes fiscales. Selon la ministre, une telle mesure représenterait une aide pour les supermarchés et non pas pour les consommateurs.