« Les visions d’Europe » ouvriront la Saison française en RT

r_2100x1400_radio_praha.png

Les priorités de la future politique européenne commune, les frontières de l’Union européenne, les valeurs de l’Europe. Voilà les principaux sujets qui seront débattus lors d’un colloque franco-tchèque qui se déroulera lundi et mardi à Prague, et auquel participera, entre autres, le chef de la diplomatie française M. Bernard Kouchner. Le colloque ouvre la Saison française en République tchèque, organisée à l’occasion de la présidence française de l’Union européenne. M. Charles Fries, ambassadeur de France en République tchèque, explique quel est le message de la Saison.

«Le principal message, c’est d’utiliser la présidence française de l’Union européenne comme prétexte pour montrer au public tchèque la création française, les idées françaises, la culture française, les artistes français. Nous lançons cette Saison française avec un grand colloque sur l’avenir de l’Europe et nous la clôturerons en janvier 2009 avec la venue de la Comédie française. Entre ces deux événements, il y aura plus d’une cinquantaine de manifestations en République tchèque et nous allons donc utiliser cette présidence française pour promouvoir l’image de la France et travailler – j’insiste beaucoup sur ce point – en partenariat avec les institutions tchèques qui ont répondu fortement à notre projet ».

Il s’agit de promouvoir la culture française non seulement à Prague, mais aussi dans les régions…

« C’était pour moi un point absolument capital. Beaucoup de manifestations seront organisées dans la capitale, mais il y aura également énormément d’événements organisés dans les régions. Quatorze villes vont accueillir des événements de cette Saison culturelle et c’est donc l’ensemble du public tchèque qui pourra profiter de cette Saison… Au-delà de la promotion de l’image, de la culture, des arts français, le point sur lequel je veux insister c’est le fait que nous travaillons très bien, très étroitement avec les partenaires tchèques, parce qu’il y a une très grande tradition entre la France et la République tchèque dans le domaine culturel, une tradition qui remonte au siècle dernier et je crois, ce qui est très sympathique et ce qui nous a fait très plaisir, lorsque nous avons présenté aux Tchèques ce projet, c’est qu’ils aient répondu très rapidement, c’est qu’ils étaient très intéressés, très enthousiastes. Cela prouve qu’il y a une forte connivence franco-tchèque dans le domaine des arts et de la culture et c’est de très bon augure aussi pour le succès de notre présidence française ».