L'histoire et le charme de Paris à travers les photos

r_2100x1400_radio_praha.png

Paris sous l'objectif, voilà le titre qui dit tout sur l'exposition itinérante des photographies de la capitale française, arrivée aussi à Prague. A partir de ce mardi, l'Hôtel de Ville de Prague présente alors les oeuvres des photographes français et étrangers, amoureux de Paris, photos qui ont eu du succès un peu partout en Europe, mais aussi par exemple au Japon. Ces joyaux, provenant de la Bibliothèque historique de Paris, du Musée Carnavalet, du Musée d'art moderne et de la Maison de la photographie de Paris, nous font découvrir la vie parisienne au long de tout un siècle. Antonia Bacchetti de la Mairie de Paris, au micro de Magdalena Segertova, explique...

"C'est un parcours de presque un siècle, ce qui veut dire que vous commencez à la fin du siècle dernier pour arriver à l'époque contemporaine : les années 90. C'est Anne Cartier-Bresson qui est, comme vous le savez, une grande dame de la photographie et qui s'occupe de l'Atelier des restaurations et des conservations de Paris, qui a fait des choix. Cela était très difficile. Les 84 photos exposées, elle les a choisies parmi des milliers et des milliers de photos... Elle n'a pas voulu donner une image touristique, nostalgique, paysagiste ou sentimentale sur Paris, mais plutôt montrer l'évolution de la ville et de la société.

Si vous parcourez l'exposition, vous voyez des témoignages très forts, comme par exemple la destruction des Halles, les grand marchés qui étaient jadis à Paris, mais aussi la construction du métro, ou encore les grandes inondations de 1910 : vous avez ici deux photos qui sont assez impressionnantes avec les gens qui sont dans la barque à côté de la Gare de Lyon, ce qui paraît absolument extraordinaire aujourd'hui. Nous avons aussi des paysages urbains très architecturaux, des vues de Beaubourg par exemple... Il y a donc des vues de la ville mais aussi des gens, il y a de très belles photos de William Klein, d'Henri Cartier Bresson, de Brassaï que je ne présente plus parce que ses oeuvres sont très très connues, il y a des clochards et clochardes, des voyous...

Moi, j'aime beaucoup la photo que vous avez mise dans l'invitation, celle avec un homme, un espèce de poète qui est en train de peindre la tour Eiffel. Où celles de William Klein, prises en mai 68 : les photos des jeunes avec un visage peu dur.

Finalement, je voudrais faire remarquer ceci : vous avez ici des photographes français, bien entendu, mais il y a aussi beaucoup de photographes qui ont choisi de vivre à Paris et de photographier Paris. Certains sont morts à Paris, d'ailleurs. Je parle de Kertész, de Brassaï, d'Izis qui était Lithuanien, de Keiichi Tahara qui est Japonais et qui vit toujours à Paris pour notre plus grande joie..."

Auteur: Magdalena Segertová
lancer la lecture