L'hiver est difficile sur les routes tchèques

Photo: CTK

Les amateurs de sports d'hiver sont contents, les automobilistes et le service de l'entretien des routes beaucoup moins. En effet, la neige tombe en abondance sur le territoire tchèque et cause bien des problèmes un peu partout, paradoxalement surtout dans les grandes villes, par exemple, la capitale Prague. La circulation automobile, les problèmes et les dangers sur les routes et autoroutes, c'est aussi la vie de chaque jour, le quotidien de la Tchéquie et des visiteurs de ce petit pays d'Europe centrale.

Photo: CTK
La « calamité », c'est ce qu'on dit des rues, des avenues, des boulevards de Prague, quand il tombe un peu de neige, quelques centimètres seulement. Les « campagnards » se moquent, d'ailleurs, un peu des Pragois ou plutôt des services pragois de l'entretien des routes, car pour eux, même quelques dizaines de centimètres de neige ne représentent pas un gros problème. A la campagne, en effet, on est habitué à la neige. Il y a pourtant une grande différence. A Prague, et dans les grandes villes en général, la circulation automobile est beaucoup plus intense qu'à la campagne. Pour se faire une idée, il faut prendre en considération le fait qu'à peu près chaque Pragois possède une voiture. Pour être plus exact, il y a dans les 900 000 voitures pour un peu plus d'un million de Pragois ! Les habitants de la capitale, tout comme les visiteurs étrangers, connaissent les problèmes de la circulation et du stationnement. Dans le centre, le soir, il est pratiquement impossible de se garer. Dans la journée, certaines voies sont complétement bouchées. Quand vient l'hiver et que, comme cette année, la neige est abondante, la circulation routière devient catastrophique. Tout le monde se demande : mais, comment est-il possible que les services de la voierie n'arrivent pas à dégager les rues ? Tout le monde proteste, accuse, met son grain de sel dans la solution de la situation. A reprocher, peut-être, que les services d'entretien ne sont pas tellement visibles dans les rues de Prague, quand il y a de la neige. D'un autre côté, pour les excuser, un peu, il faut dire que la pluie, donc aussi la neige en hiver, ont la mauvaise habitude de tomber au petit matin. Cela veut dire que toute la nuit, l'entretien des routes n'a pas grand-chose à faire et, au matin, il se retrouve devant la catastrophe : les routes sont pleines de neige, les bouchons se forment, les voitures glissent et tout le monde est en colère. Est-il possible de régler le problème ? Il semble que non, car toutes les grandes villes du monde y sont confrontées. Pourquoi ? En raison du nombre croissant des véhicules automobiles de tous genres. Facile, en effet, de faire passer le chasse-neige, dans les rues d'une petite ville de campagne, pratiquement vides le matin, ou sur les routes de la Bohême et Moravie. Allez le faire passer dans le centre de Prague où vous avancez au pas, où il est souvent plus rapide de prendre les transports en commun ou d'aller à pied...

Accident sur la bretelle d'autoroute contournant la ville de Plzen, photo: CTK
La police, le gouvernement, diverses organisations civiques tirent le signal d'alarme : il y a trop et de plus en plus d'accidents de la route, de plus en plus de morts sur les routes tchèques. La raison ? Principalement la conduite des automobilistes, mais aussi l'état des routes et autoroutes, un état qu'on ne peut que qualifier de désolant : ornières sur les autoroutes, et même des trous sur les départementales ! Depuis des années, on attendait la mise en service de la bretelle d'autoroute qui contournerait la grande ville industrielle de Plzen, sur la principale voie de communication routière avec l'Allemagne. Cette bretelle a été ouverte, en grande pompe, avant la fin de l'année dernière. Enfin, on ne sera plus obligé de traverser la ville, et la ville, elle même, ne sera plus la proie des milliers de camions qui empoisonnaient son atmosphère ! Les automobilistes et les services de la police ont vite déchanté. En effet, les panneaux routiers sont insuffisants et ont causé la mort de plusieurs personnes en quelques semaines. Pourquoi ? Parce que la bretelle, qui est une autoroute où l'on peut rouler à 130 kilomètres/heure, est interrompue sur quelques kilomètres et s'y transforme en simple départementale à deux voies ! Simple indication, il y a quelques semaines : un panneau avec les deux flêches bien connues des automobilistes, sur une voie en construction. Pas de limitation de vitesse, pas d'interdiction de doubler. Quelques morts sur la bretelle ont contraint les autorités à intervenir. Le ministre des Transports, Milan Simonovsky, est, pourtant, persuadé que la signalisation était suffisante...

« Lors de la procédure de la mise en service, les services de la police ont contrôlé la signalisation sur la bretelle d'autoroute contournant la ville de Plzen. Toutes les autorités concernées ont déclaré que la signalisation était suffisante. Ce que nous réalisons, maintenant, est destiné à augmenter la sécurité de la circulation sur les huit kilomètres de la bretelle. Cela semble inutile pour certains automobilistes, ceux qui respectent le code de la route, mais nous pensons que cela est indispensable ».

Accident sur la bretelle d'autoroute contournant la ville de Plzen, photo: CTK
Inutile pour le ministre, mais les automobilistes, eux-mêmes, affirment que la signalisation est insuffisante... Quatre morts de la route, en quelques semaines, semblent leur donner raison. A partir du 13 janvier, il sera interdit de doubler sur les 8 kilomètres, à double voie seulement, de la bretelle...

A propos de cette bretelle d'autoroute, il est intéressant d'apprendre que son tracé avait été dessiné en 1991 déjà, un tracé plus court, plus écologique, offrant plus de sécurité. Les 8 kilomètres manquant sont dûs à la spéculation sur la vente des terrains, selon le magazine Reflex. Selon le même magazine, ce serait la mairie de Plzen qui aurait fait durer la construction de la bretelle, donc pas d'écologistes dans l'affaire ! Peut-être, mais ce qui intéresse les automobilistes tchèques ou les étrangers qui viennent en voiture en Tchéquie, ce sont de bonnes routes, une bonne signalisation, un bon entretien des voies de circulation routière en hiver. Recommandation pour tous : les pneus d'hiver ne sont pas obligatoires, mais recommandés, attention à la neige et au verglas, en montagne équipez-vous de chaînes. Attention, les pneus cloutés sont interdits sur tout le territoire tchèque ! Bonne route, quand même !