Libération du chef du football tchèque

r_2100x1400_radio_praha.png

Le président de l'Union tchéco-morave de football, Frantisek Chvalovsky, vient d'être libéré sous caution. Ce n'est pas dans le domaine du football qu'il a suscité des soupçons, mais dans ses activités privées. On lui reproche une fraude de plus de 600 millions de couronne, dans une affaire de crédit bancaire. Chvalovsky refuse toute accusation de ce genre et affirme que son arrestation spectaculaire à l'aéroport de Prague était destinée à déclencher un scandale. L'enquête policière se poursuit, et le chef du football tchèque, controversé dans certains milieux sportifs, déclare qu'il n'est pas prêt de démissionner.