L'industrie tchèque - une industrie en pleine transformation

r_2100x1400_radio_praha.png

Pendant la visite officielle que le Premier ministre tchèque, Mirek Topolanek, a effectuée au début de cette semaine en France, il a été accompagné d'une délégation de chefs d'entreprises tchèques. Nous avons demandé à Vladimir Bärtl, conseiller économique et commercial à l'Ambassade de la République tchèque à Paris, de dresser un bref bilan de ce volet économique de la mission tchèque, dans la capitale française.

« Le but du séjour de la délégation de chefs d'entreprises tchèques à Paris a été de donner des informations aux partenaires français et de leur dire que l'industrie tchèque se transforme, que l'industrie tchèque est modernisée et qu'il y a beaucoup d'investissements dans le développement et l'innovation. Les membres de la délégation ont également voulu faire savoir qu'il n'y a plus en République tchèque qu'une industrie très lourde, mais qu'il y a également d'autres domaines qui se développent - biotechnologies, information, télécommunications, nanotechnologies, beaucoup de structures et de secteurs qui sont très très modernes. Il y a eu un colloque appelé Savoir-faire, Compétitivité et Esprit d'innovation en coopération avec la Chambre de commerce et d'industrie de Paris, une coopération qui a été particulièrement bonne. On a eu presque cent entreprises françaises qui sont venues suivre le témoignage sur les expériences des entreprises françaises avec le marché tchèque, il y avait aussi les agences gouvernementales Czechtrade et CzechInvest qui ont fourni des informations sur les activités dans les domaines concernés. A noter également les entretiens individuels entre les entreprises tchèques et françaises...Pendant cette visite, il y a eu également la signature d'un contrat entre l'entreprise tchèque Chemoprojekt et une entreprise française, filiale de Total, il y avait aussi beaucoup d'entretiens entre les petites et moyennes entreprises françaises et tchèques... C'était à coup sûr le commencement d'une coopération qui, à l'avenir, aura très probablement pour résultat une coopération sur les marchés tiers. »