L’ONU pose le pied à Prague

Amina Mohammed et Martin Stropnický, photo: ČTK
0:00
/
0:00

Une réunion préparatoire du Conseil économique et social de l’ONU (ECOSOC), la troisième plus importante institution de l’organisation internationale, se tenait ces lundi et mardi dans la capitale tchèque. Au programme pour les représentants de 67 pays du monde présents à Prague, discussions au ministère des Affaires étrangères sur les objectifs des Nations unies en termes de développement et voyage dans la ville de Kolín.

Amina Mohammed et Martin Stropnický, photo: ČTK
« Vers des sociétés durables, résistantes et inclusives grâce à la participation de tous », c’est l’intitulé de cette rencontre de deux jours et émaillée de plusieurs réunions pour mettre en valeur les pratiques nécessaires au développement durable. Les dirigeants de l’ONU pensent que la société civile est indispensable pour arriver à respecter le calendrier imposé par l’Agenda 2030 pour le développement durable.

L’Agenda 2030 est une série de dix-sept mesures et trois engagements signés par les 193 Etats membres de l’ONU pour lutter contre les inégalités, le changement climatique et l’extrême pauvreté. Martin Stropnický (ANO), le ministre tchèque des Affaires étrangères, s’est exprimé lors du discours d’ouverture de la rencontre :

« L’Agenda 2030 nous offre une feuille de route pour transformer notre monde. Il n’y a pas de tâches faciles devant nous. Les changements arrivent avec une vitesse jamais vue auparavant. Nous faisons face au plus grand défi de l’histoire de l’humanité. Mais l’Agenda 2030 nous offre une feuille de route pour progresser et décider du genre de futur dont nous voulons. »

Miroslav Lajčák et Amina Mohammed, photo: ČTK
Dimanche 25 mars, Andrej Babiš, le Premier ministre du gouvernement démissionnaire, s’est entretenu avec Miroslav Lajčák, président de l’Assemblée générale des Nations unies et ministre des Affaires étrangères slovaque. Durant ces quelques jours, Amina Mohammed, la vice-secrétaire générale des Nations unies, était présente. Elle a notamment participé à des débats avec des étudiants de l’Institut des relations internationales de Prague.

Ce mardi, un voyage était par ailleurs organisé dans la ville de Kolín située à 50 km à l’est de Prague. Selon l’ONU, c’était l’occasion pour les visiteurs d’être les témoins d’exemples concrets de décisions politiques pour le développement durable à un échelon local.