L'Union européenne récompense des chercheurs tchèques

r_2100x1400_radio_praha.png

Le nouveau médicament contre le sida, mis au point dans les laboratoires tchèques, a reçu le prestigieux Prix Descartes. Omar Mounir pour plus d'informations.

C'est dans la soirée de mardi que le Prix Descartes de l'Union européenne a été décerné, en récompense de leur mérite, à deux équipes internationales de chercheurs. L'une d'elles est l'équipe tchèque travaillant sous la direction du professeur Antonin Holy, directeur de l'Institut de la chimie organique et de la biochimie de l'Académie des sciences de République tchèque.

La trouvaille de ces chercheurs aura été l'élément de base de tout un projet de recherche ayant abouti à un nouveau médicament contre le sida. Ils ont mis au point une substance fondamentale, de son nom Tenofovir, laquelle leur a permis, en collaboration avec d'autres chercheurs européens et américains, de créer un nouveau médicament. Il est commercialisé, ces jours-ci, aux Etats-Unis, et s'appelle Viread. Sa distribution sur le marché européen est pour le printemps prochain.

Il faudrait verser à l'actif des chercheurs tchèques, en particulier en raison de la modestie des moyens, la difficulté qu'il y avait à être les heureux élus. Dans un premier temps, la commission scientifique avait choisi 7 projets sur 50, suite à quoi, il a été procédé à une seconde sélection, dont l'ultime choix s'est limité à deux équipes de chercheurs. La commission a particulièrement apprécié l'ouverture de la collaboration internationale ayant abouti à ce résultat. C'est que, Tenofovir ayant été mis au point à l'Académie des sciences à Prague, il a fallu le tester ailleurs. Et ce sont les chercheurs de l'Université catholique de Louvain qui s'en sont chargés, puis d'autres chercheurs.

Le professeur Antonin Holy a tenu à souligner qu'à côté de la satisfaction morale, le Prix Descartes apporte une prime que l'institut tchèque entend investir dans l'acquisition de nouveaux équipements. A l'actif de son équipe un autre médicament conte le sida en 1996. Pour l'heure, elle expérimente une composition contre l'hépatite B.

Auteur: Omar Mounir
lancer la lecture