Malika Oufkir présente son ouvrage à Prague

r_2100x1400_radio_praha.png

L'écrivaine Malika Oufkir, fille aînée du général Oufkir, tué après la tentative du coup d'Etat au Maroc en 1972, a été l'invitée du Salon du livre de Prague, où elle est venue présenter la version tchèque de son célèbre récit : La prisonnière. Un récit sur les conditions de son incarcération, dès après le décès de son père et pendant vingt ans, en compagnie de sa mère, ses cinq frères et soeurs. Ce fut lors de ce qu'on appelle, du temps du roi Hassan II, les "années de plomb". Le crime de cette famille est d'être celle du général Oufkir. Pourquoi ce livre ? La parole à Malika Oufkir.

" Malika Oufkir estime qu'elle a un devoir de mémoire en tant qu'ancienne prisonnière mais aussi un devoir d'information de ses concitoyens et qu'elle n'est animée d'aucune intention de revanche ou de dénonciation."

Nous reviendrons sur l'entretien avec Malika Oufkir dans l'une de nos Rencontres littéraires de Vaclav Richter.

Auteur: Omar Mounir
lancer la lecture