Musique classique : début du festival Leoš Janáček en Moravie

Le Festival international de musique classique Leoš Janáček se déroulera du 27 mai au 1er juillet, dans six villes différentes de Moravie du Nord. Avec la venue de nombreux artistes internationaux, dont le compositeur français Thierry Escaich, le festival a dû s’adapter aux restrictions sanitaires en vigueur. Au programme : František Xaver Brixi, improvisations, concert d’un duo franco-estonien et... quarantaine.

Le festival Leoš Janáček est l’un des principaux événements musicaux en Tchéquie. Du 27 mai au 1er juillet, 25 concerts seront proposés, à Opava, Frýdek-Místek, Ludgeřovice, Kravaře, Hukvaldy et bien sûr Ostrava, où est mort le compositeur en 1928.

Comme à son habitude, le festival proposera des concerts interprétés par des musiciens venus du monde entier. Le bal sera ouvert par l’Américain Dennis Russell Davies, chef d’orchestre ; le violoniste mexicain José Adolfo Alejo Solis et l’orchestre philarmonique de Brno.

Jaromír Javůrek | Photo: Pavel Mráz,  ČRo

Attachés au caractère international du festival, les organisateurs ont dû faire face à certaines contraintes dues à l’épidémie.

« Il y a surtout deux complications avec le Covid-19 : les tests et les quarantaines. C’est le cas pour M. Alejo, venant du Mexique, qui devra s’isoler pendant cinq jours », explique Jaromír Javůrek, directeur du festival.

Afin de profiter de l’événement, les spectateurs devront présenter un test Covid négatif ou une attestation de vaccination et le port du masque sera obligatoire. Les discussions entre les musiciens et le public ont été annulées cette année.

A cela s’ajoutent des jauges d’accueil du public. Malgré la diminution des cas Covid en Tchéquie, les événements culturels sont pour l’instant limités à 500 personnes en intérieur, ou à 50 % de la capacité maximale, et depuis ce lundi, à mille personnes en plein air.

« Pour l’instant, nous ne sommes pas encore certains de comment ça va se passer. Nous espérons que le gouvernement tchèque nous dira oui pour 500 personnes. »

Un autre élément inquiète les organisateurs du festival Leoš Janáček, les ventes de tickets. « Les gens n’ont pas forcément l’envie d’aller à des concerts si la situation n’est pas bonne », confie le directeur.

Malgré la situation, l’optimisme est au rendez-vous, selon Jaromír Javůrek :

Thierry Escaich | Photo: Festival international de musique classique Leoš Janáček

« Nous avons préparé un programme très intéressant, nous espérons que les spectateurs et les artistes pourront venir. Nous avons invité par exemple le compositeur et organiste français Thierry Escaich qui jouera, avec l’ensemble philarmonique Janáček, l’œuvre de František Xaver Brixi, un célèbre compositeur tchèque du XVIIIe siècle. Le festival propose également un concert avec Kristiina Poska, cheffe d’orchestre estonienne, et Lise de la Salle, pianiste française. Ce sera un très grand événement. »

Plus d’informations : www.mhflj.cz