Nancy à l'heure des liens franco-tchèques

r_2100x1400_radio_praha.png

La Lorraine est jumelée avec la région d'Ostrava. Ludres, commune située près de Nancy, est de son côté jumelée avec la ville de Domazlice, en Bohême du sud. Nancy est une destination prisée par les étudiants tchèques. Le tchèque est enseigné à l'Université de Nancy, des cours de tchèque sont donnés, aussi, dans le cadre de l'Association Franco-Tchéquie nouvellement constituée. Côté culture aussi, l'Art Nouveau avait connu en Lorraine un épanouissement pareil à celui dont il a bénéficié dans les pays tchèques : témoignage des liens privilégiés qui attachent Nancy et toute la région à la Tchéquie ? Alena Gebertova qui a suivi ces derniers jours, sur place, leurs traces a réalisé pour vous une série de reportages... Aujourd'hui, la parole est donnée à Mme Lea Hansch-Sabrsula, présidente de l'Association en question, qui explique sa principale mission.

« Son but en fait est de rapprocher toute personne qui est curieuse, qui est attirée par la République tchèque, par sa culture, par sa population, par de multiples motivations qu'on peut avoir quand on découvre la République tchèque. «

Cet intérêt pour la Tchéquie à Nancy est-il fort ?

« Oui. Il y a quand même beaucoup d'intérêt pour la République tchèque. Déjà il faut souligner que Prague est à la mode et que celui qui n'est pas allé encore à Prague ne serait-ce que pour un week-end n'est pas une personne branchée. A part cela, il y a une collaboration étroite entre la Lorraine et la République tchèque, il y a des entreprises lorraines qui fonctionnent en République tchèque, il y a des étudiants tchèques qui étudient à Nancy, comme c'est une ville universitaire, et il y des particuliers qui ont pris goût à la République tchèque, qui y vont, qui y vont avec beaucoup de joie et régulièrement, et qui désirent approfondir leurs connaissances sur le pays. «

Sur quels thèmes comptez-vous axer vos activités, à l'avenir ?

« Notre fil conducteur, ce sont bien sûr des cours de langues, parce que les gens se heurtent souvent à la barrière linguistique. Les cours de langues qui fonctionnent donc - nous avons aujourd'hui des apprenants très motivés qui ont soif de s'exprimer rapidement en tchèque, et puis nos activités, ce sont aussi des rencontres des gens qui veulent échanger des expériences, il s'agit de fournir des informations, d'organiser des voyages. Par exemple au mois de février, nous ferons une deuxième édition d'un voyage pour les « biérologues », au mois de janvier, nous allons organiser une Quinzaine de la République tchèque, avec la venue à Nancy de l'ambassadeur de la RT. Nous allons aussi répondre aux suggestions de nos adhérents ».