Nicole Vaidisova, nouvelle rafale de vent d'Est

Nicole Vaidisova, photo: CTK

La vague Nicole Vaidisova continue de déferler sur le tournoi de tennis de Roland-Garros. Déjà tombeuse de la n°1 mondiale Amélie Mauresmo en huitième de finale, la Tchèque s'est qualifiée pour les demi-finales de l'épreuve parisienne en venant à bout cette fois de l'Américaine Venus Williams, en trois sets (6-7, 6-1, 6-3).

Nicole Vaidisova, photo: CTK
Cela faisait huit ans que le tennis féminin tchèque n'avait plus été représenté à un tel niveau dans une épreuve du Grand Chelem. Depuis Jana Novotna en 1998 à l'US Open, aucune autre joueuse tchèque n'avait, en effet, atteint le dernier carré de l'un des quatre tournois majeurs de la saison, toutes restant très loin de la superbe de leurs glorieuse aînées des années 1980, lorsque Martina Navratilova, Hana Mandlikova ou encore Helena Sukova collectionnaient les titres. Il aura donc fallu attendre les exploits de Nicole Vaidisova sur la terre battue de Roland-Garros pour que le tennis retrouve enfin une place de choix dans les pages sportives des journaux pragois.

Bien que déjà vainqueur de six tournois sur le circuit professionnel, la jeune (17 ans) et grande (1,83 m) Tchèque, élève de la célèbre académie de l'entraîneur américain Nick Bolletieri, en Floride, est la grande révélation de cette quinzaine parisienne au cours de laquelle le public français apprend à la connaître avec plus ou moins de patience. Mauvaise perdante, la nouvelle starlette de l'Est possède toutefois un tempérament de feu qui, mardi, alors qu'elle avait pourtant perdu la première manche au jeu décisif, lui a permis de s'offrir le scalp de l'ancienne terreur des courts Venus Williams.

Nicole Vaidisova, photo: CTK
Face à l'Américaine bodybuildée, la Tchèque s'est imposée grâce à la lourdeur de ses frappes de balle. Une puissance qui n'offre pas un spectacle de rêve, mais qui s'est avérée être une arme redoutable pour prendre le dessus et terrasser Mauresmo et Williams, deux joueuses pourtant pas réputées pour la finesse de leur jeu. A l'issue de son quart de finale victorieux, Nicole Vaidisova avait donc toutes raisons d'être satisfaite :

« Ce match a été plus difficile que celui contre Mauresmo où j'ai joué presque parfaitement, sans faire de fautes et je n'ai pas eu de problèmes particuliers. Cette fois, je n'étais pas dans le rythme en début de match et j'ai mal servi. Je pense que le premier set n'a pas été un bon spectacle. Je m'en suis voulu de ne pas l'avoir conclu. Mais j'ai positivé et je me suis battu pour revenir dans la partie. C'est quelque chose d'important, ne rien lâcher et inverser le cours des choses même lorsqu'il ne vous est pas forcément favorable. »

En demi-finale, jeudi, sur le court central, Nicole Vaidisova sera opposée à la Russe Svetlana Kuznetsova, tête de série n°8 dans une confrontation slave qui promet d'ores et déjà de faire des étincelles.