Nouvelles Dimanche, 17. DÉCEMBRE, 2000

r_2100x1400_radio_praha.png

Par Jaroslava Gissubelova

Prague sera, en 2002, le théâtre du sommet de l'OTAN

Les ministres des Affaires étrangères des pays membres de l'OTAN ont décidé, à l'issue de leurs assises de deux jours à Bruxelles, d'organiser le prochain sommet de l'Alliance en 2002 à Prague. La majorité des hommes politiques tchèques attachent une grande importance à cette décision: ils y voient un signe de la reconnaissance de la République tchèque en tant que membre à part entière de l'OTAN.

Arrêt du premier réacteur de la centrale nucléaire de Temelin

A la une de l'actualité tchèque - l'arrêt, samedi matin, de la réaction fissible au premier réacteur de la centrale nucléaire de Temelin. La raison de l'arrêt automatique du bloc - une panne de pompes de condensation, donc d'installations non nucléaires de la centrale, indique son porte-parole. L'arrêt du réacteur s'est produit environ trois heures après que la centrale avait obtenu l'accord de l'Office national pour la sécurité nucléaire d'augmenter la puissance du réacteur à 30%.

Manifestations de protestation contre Temelin

La décision de l'Office national pour la sécurité nucléaire a été critiquée par les adversaires autrichiens, allemands et tchèques de l'entrée en service de la centrale. Des manifestations de protestation ont eu lieu samedi après-midi au poste frontière tchéco-autrichien de Wullowitz - Dolni Dvoriste et au poste bavarois de Philippsreuth - Strazny.

Les adversaires autrichiens considèrent comme insuffisant le résultat de la rencontre de mardi des chefs de cabinet tchèque et autrichien où il a été convenu d'examiner l'influence de la centrale sur l'environnement. Ils considèrent aussi comme tout à fait inadmissible le retard avec lequel la partie tchèque a officiellement informé de l'arrêt du premier bloc de la centrale - plus de dix heures après. Selon le porte-parole de Temelin, la mise en service commerciale de la centrale sera précédée d'une marche d'essai qui peut durer un an.

Manifestation pour l'interdiction de l'élevage d'animaux de fourrure

Une autre manifestation a eu lieu samedi après-midi au centre de Prague. L'objectif de son organisateur - l'association civique La liberté des animaux, a été d'attirer l'attention sur les conditions dans lesquelles sont élevés les animaux de fourrure. En République tchèque, environ 50 000 animaux sont tués chaque année à des fins de la fabrication des manteaux de fourrure. L'association veut obtenir une modification de la loi sur la protection des animaux, y compris l'interdiction de leur élevage à ces fins.

Feu vert aux technologies informatiques

Plus de 2,5 milliards de couronnes débloqués par le gouvernement du budget de l'Etat seront mis, l'an prochain, au profit du soutien de l'enseignement des technologies informatiques. La conception gouvernementale prévoit que d'ici à 5 ans, 75% de la population tchèque sera capable d'utiliser ces technologies.

Remise du prix littéraire Vladislav Vancura

Remise, par l'Union de film et de télévision tchèque et la fondation le Fonds littéraire tchèque, du prix Vladislav Vancura au metteur en scène et scénariste Jiri Krejcik, pour sa création et surtout pour son dernier film documentaire Le baccalauréat en novembre. Parmi les créateurs ayant obtenu une distinction honorifique, on note Alfons Mensdorff-Pouilly, animateur français aux services tchèques.

Première à succès

L'un des premiers opéras de Bohuslav Martinu, le Soldat et la Danseuse, a eu sa première, vendredi, à l'Opéra de l'Etat de Prague. Pour la première fois, cette oeuvre a été donnée dans notre pays en 1928, par le théâtre de Brno. La mise en scène pragoise a été confiée au connaisseur britannique de la musique tchèque, David Pountney.

La neige a couvert les montagnes tchèques

La neige est tombée, la nuit de vendredi à samedi, dans les monts des Géants - Krkonose, au nord de la Bohême. Les skieurs espèrent le commencement de la saison déjà ce dimanche.