Nouvelles Dimanche, 17. JANVIER, 1999

r_2100x1400_radio_praha.png

Hommage à Jan Palach

Le président Vaclav Havel et la présidente du Sénat, Libuse Benesova, ont rendu hommage à Jan Palach, étudiant de la faculté des lettres qui, il y a 30 ans, le 16 janvier 1969, s'est immolé en signe de protestation contre l'occupation du pays par les troupes du pacte de Varsovie. Par son acte, il a lancé un appel à la société retombant dans la léthargie politique. Jan Palach est mort trois jours plus tard, des suites des brûlures. L'acte de Jan Palach a trouvé son accomplissement 20 ans après: en janvier 1989, la semaine Jan Palach a déjà été le présage de la révolution de velours.

Vaclav Havel rentré du congé

Le Président Vaclav Havel est rentré, vendredi soir, de son congé de convalescence de trois semaines sur les µles CaraÍbes. Le climat printanier lui a fait du bien et le président est reposé et en bonne forme. Rappelons que Vaclav Havel a subi, en avril dernier, l'opération urgente d'une perforation intestinale. Le traitement post-opératoire a été compliqué par des troubles cardiaques et pulmonaires. Aussitôt après son retour, le Président a repris son programme de travail. La semaine prochaine, il rencontrera les présidents des deux chambres du Parlement et le chef du gouvernement.

Zeman a remercié les communistes pour leur soutien du budget

Le Premier ministre Milos Zeman a félicité les députés communistes pour avoir voté, vendredi, le projet gouvernemental du budget de l'Etat de cette année. Aux dires de Zeman, leur option témoigne de la responsabilité croissante du parti communiste. "C'était le premier pas et nous souhaiterions que le parti communiste passe par une transformation analogue à celle du parti communiste slovaque qui, sous un nouveau nom, siège actuellement au gouvernement de coalition", a dit Zeman à une conférence de presse à Olomouc, théâtre d'une conférence régionale du parti social- démocrate. Nous rappelons que la Chambre des députés a approuvé, vendredi, le budget national par 114 voix, sur 198 députés présents.

Fin de la visite de maires français à Prague

L'affermissement des contacts, l'échange d'opinions et le débat des possibilités de coopération, voilà les principaux points au programme de la première visite des maires français en République tchèque. C'est Jean Auroux, président de la Fédération des maires, et ancien ministre du Travail, des Energies et du Transport, qui l'a dit à l'issue d'un séjour de trois jours dans notre pays. Avec la présidente du Sénat, Libuse Bemesova, et d'autres représentants tchèques, la délégation française a traité notamment de la loi tchèque de décentralisation et de l'accomplissement de l'acquis communautaire. Les maires français ont également participé à un séminaire organisé à Prague par la succursale de l'Electricité de France, implanté depuis plusieurs années en République tchèque. On a parlé de la distribution de l'énergie électrique en Europe, avec un accent particulier sur les besoins des communes, et des expériences du système d'éclairage public et solennel à Prague.

Rappel du consul

Le ministre des Affaires étrangères, Jan Kavan, a rappelé le consul général tchèque à Saint-Pétersbourg. Une enquête de l'inspection générale du ministère a démontré que ce dernier devait aider des représentants de firmes tchèques à acquérir illégalement les signes d'immatriculation diplomatiques.

Rencontre du cardinal tchèque avec le Pape

L'archevêque de Prague, le cardinal Miloslav Vlk, a été, samedi, l'invité du Pape, Jean-Paul II, à un déjeuner au Vatican. Leur rencontre a eu lieu en rapport avec les assises de la commission chargée des préparatifs du IIème synode épiscopal sur l'Europe, dont le cardinal Vlk est membre.