Nouvelles Dimanche, 24. DÉCEMBRE, 2000

r_2100x1400_radio_praha.png

Par Astrid Hofmanova

Prague à la veille du 24 décembre

A la veille du Réveillon du 24 décembre, l'ambiance dans les rues et ruelles pragoises était toujours très animée. A part ceux qui achètent les cadeaux de Noël au dernier moment, le centre de la ville était littéralement envahi par des touristes étrangers venus passer les fêtes de Noël dans la capitale tchèque. En effet, ils auront la possibilité de connaître un vrai Noël tchèque et goûter aussi des spécialités traditionnelles, dont la carpe qui ne peut manquer sur aucune table de Noël tchèque.

Dans l'après-midi, sur la place de la Vieille-Ville, en plein centre de Prague, le père Noël distribuait les cadeux aux enfants qui pouvaient non seulement suivre un riche programme culturel mais aussi admirer une grande crèche en bois avec des animaux vivants.

La crise à la TV tchèque

Après la nomination du nouveau directeur général de la Télévision tchèque, mercredi dernier, les rédacteurs et correspondants de la TV ont crée un comité de crise pour protester contre cette nomination. La crise à la TV continue depuis et selon les dernières informations le comité de crise veut diffuser le Journal d'un autre endroit, tout probablement des studios de Barrandov ou du bâtiment de la TV de Brno. Les employés revoltés envisagent d'autres formes de protestations.

Les Tchèques et les Hongrois veulent refaire l'accord de Nice

Les gouvernements tchèque et hongrois demandent à l'Union européenne de refaire l'accord de Nice pour qu'ils puissent disposer de plus de voix au Parlement européen. Selon les Tchèques et les Hongrois, l'actuel accord risque d'approfondir le désintérêt de la population pour l'intégration européenne, peut-on lire dans l'hebdomadaire European Voice. En effet, l'Union européenne craint que la mise en garde des chefs de la diplomatie tchèque et hongrois ne provoque un réexamen de l'accord de Nice.

La collision de deux trains

Il paraît que même pendant les fêtes de Noël le malheur ne dort pas. En témoigne un accident survenu samedi matin sur la ligne de fer Plzen-Cheb en Bohême occidentale. Un train de marchandises est entré en collision avec un omnibus, pour blesser grièvement un conducteur. Treize voyageurs ont subi des blessures légères. La cause de l'accident demeure inconnue pour le moment.

La découverte d'un atelier de production de boissons alccolisées

La police vient de découvrir l'un des plus grands ateliers de production de boissons alcoolisées illégaux en République tchèque. A Libeznice, non loin de Prague, elle a saisi non seulement une grande quantité de boissons, qui ont rempli 32 camions, mais a arrêté aussi quatre organisateurs, dont trois ont été mis en détention préventive. Il s'agissait des boissons de qualité fabriquées à partir de l'alcool et de l'extrait de provénience italienne.

Les cigarettes seront plus chères

La société Philip Morris veut augmenter les prix de ses produits. A partir du 15 janvier, les prix des cigarettes devraient donc augmenter de 2,4% en moyenne, soit d'une couronne à peu près. Une boîte de Marlboro King Size devrait coûter désormais 50 couronnes, soit environ 9FF. La société Philip Morris contrôle plus de 80% du marché de tabac tchèque.

La lumière de Bethléem

D'après une vieille tradition, la lumière de Bethléem, apportée de la Grotte de la naissance de Jésus Christ, brûle depuis le 22 décembre dans le bâtiment de la Radio tchèque. Les Pragois peuvent emporter la petite flamme symbolisant la liberté, l'amour et l'amitié dans leurs domiciles jusqu'à minuit du Réveillon.

La culture flamande à Prague

Vendredi soir au théâtre Archa de Prague, l'ensemble de danse flamand Ultima Vez a donné sa troisième et dernière représentation « Rien n'est comme nous le désirons » dans la chorégraphie de Wim Vandekeybus. La visite de l'ensemble flamand dans la capitale tchèque a eu lieu dans le cadre du festival Bruxelles à Archa.