Nouvelles Jeudi, 21. DÉCEMBRE, 2000

r_2100x1400_radio_praha.png

Par Omar Mounir

Temelin ne doit pas conditionner l'élargissement

Le président Vaclav Havel, ensemble avec le président autrichien Thomas Klestil, ont refusé, dans une déclaration ce mercredi, que la question de Temelin soit liée aux négociations sur l'admission à l'Union européenne. L'élargissement et la question de l'admission, a déclaré le président tchèque à la presse, ne devraient pas dépendre d'une seule cause. Les deux présidents, tout en disant comprendre la peur des populations et les manifestations des adversaires de la centrale, rejettent le principe du recours au blocus des voies de communication. Ils sont convenus du compromis prévoyant l'expertise, sous contrôle de l'Union européenne, des effets de la centrale sur l'environnement.

La main-d'oeuvre de l'Est n'envahirait pas l'Ouest

Dans la même occurrence, le président Havel a rejeté les craintes de l'afflux, sur l'Europe, de main-d'oeuvre à bon marché en provenance des pays qui s'efforcent de faire partie de l'Union européenne. Il a ainsi réagi à une initiative du chancelier allemand, qui projette, lors des négociations pour l'élargissement, de proposer un moratoire de sept ans sur la libre circulation de la main-d'oeuvre en provenance d'Europe centrale et de l'Est. Pour sa part, le président autrichien a préféré rester prudent sur cette question, se contentant de dire qu'en cas d'élargissement, il y a des questions sur lesquelles il faut discuter.

La Tchéquie et l'avion A 380

L'industrie aéronautique tchèque participera à la fabrication de l'avion A 380 que la firme Airbus a mis en chantier ce mardi. La nouvelle a été communiquée à la presse par les représentants de la société EADS où Airbus est partie prenante. La partie tchèque est appelée à livrer les trappes et les dispositifs des portes. Les livraisons devraient s'effectuer cette année encore. C'est la société Letov qui est concernée, elle a déjà livré ces équipements pour 15 appareils A 320.

Des conditions météorologiques défavorables

L'institut d'hydrométrie tchèque a conseillé, ce mercredi, à la mairie de Prague d'attirer l'attention de la population pragoise sur l'éventualité d'une situation de smog, à partir de 19 heures, dans toute l'étendue de la ville. C'est l'actuelle situation météorologique et les mauvaises prévisions pour les prochains jours qui permettent ce pronostic. A 15 heures, ce mercredi, la limite d'émission de 200 milligrammes d'oxyde d'azote a été dépassée dans six stations de la ville. Les météorologues s'attendent à ce que cette situation, doublée d'inversion, perdure pendant une semaine.

Sondage: les Tchèques et l'économie

Selon un sondage IVVM, effectué fin octobre début novembre, 84% des Tchèques estiment que l'Etat devrait renforcer la croissance économique et donner aux entreprises le maximum d'autonomie. 63% considèrent que l'étendue de la propriété privée ne devrait pas être limitée, et 56% voient dans l'économie de marché un moyen de nature à aider à l'élévation du niveau de vie. Mais seuls 39% se sont prononcés en faveur du transfert de la plus grande partie possible du patrimoine aux privés.

L'archevêque de Prague et les fêtes de Noël

Le cardinal Miroslav Vlk, archevêque de Prague et primat de Bohême et de Moravie, attend les fêtes de Noël comme tout chrétien. A la question s'il va avoir, malgré ses obligations, le temps de profiter du repos des fêtes et du calme qu'il prodigue aux autres, il a répondu: " Il est important pour moi que le service religieux que je célèbre pour la deuxième fois, soit célébré avec calme dans le coeur et l'âme, sans stress, et que la lumière que j'ai dans l'âme rayonne sur tout cela".

Atermoiement sur l'achat d'avions de guerre

Les président des deux premières formations politiques tchèques, Milos Zeman pour la social-démocratie, qui est le Premier ministre, puis Vaclav Klaus pour le Parti civique démocrate et qui est aussi président de la Chambre des députés, vont se consulter jusqu'à Noël encore sur la question de l'achat d'avions supersoniques pour l'armée tchèque. Zeman a précisé à la presse que lui et Vaclav Klaus vont accorder la plus grande attention à l'achat de ces avions. Le 18 décembre encore, le gouvernement reportait un appel d'offre concernant ces appareils au motif que cette opération nécessite un consensus politique plus large. Quant à la révocation du directeur de la Télévision tchèque, par le conseil de l'audiovisuel, le Premier ministre a déclaré l'avoir appris par voie de presse.