Nouvelles Lundi, 10. JUILLET, 2000

r_2100x1400_radio_praha.png

Vaclav Havel en visite d'Etat en Croatie

Arrivée, ce dimanche, à Zagreb du président Vaclav Havel. Le président tchèque a ainsi commencé sa visite d'Etat de deux jours en Croatie. Le programme de Vaclav Havel ne sera pourtant pas limité à des conversations avec son homologue croate, Stipe Mesic, et d'autres représentants de ce pays balkanique. Il devrait rencontrer également d'autres chefs d'Etat qui doivent être présent, en Croatie, au sommet des présidents d'Europe centrale et du Sud-Est.

Le soutien du président tchèque à la Croatie démocratique

Etant le premier président d'un pays d'Europe centrale à avoir visité la Croatie, Vaclav Havel donne un objectif déterminé à sa visite : un soutien à la politique démocratique du président Mesic et de l'actuel gouvernement croate. Quant aux entretiens avec ses autres homologues, le président tchèque attend que ce sera une occasion de consulter la situation afin de prévenir, éventuellement, une nouvelle guerre dans les Balkans.

L'inquiétude et l'espoir de Vaclav Havel et Stipe Mesic

Tant Vaclav Havel que Stipe Mesic sont conscients des implications dangereuses que peut avoir la conduite actuelle du président Slobodan Milosevic à Belgrade. Ils l'ont constaté à l'issue de leur rencontre à Zagreb. Si le président croate mise sur l'efficacité d'un message énergique de l'Occident à Milosevic, Vaclav Havel espère surtout que, cette fois-ci, la communauté internationale sera en mesure d'intervenir à temps, avant qu'un nouveau conflit n'éclate.

Qui veut remettre en cause le dédommagement des victimes ?

Déterminante pour la République tchèque, en ce qui concerne le dédommagement des déportés de travail en Autriche, pendant la Seconde Guerre mondiale, est uniquement la décision du gouvernement et du Parlement viennois. Une déclaration du porte-parole du ministère tchèque des Affaires étrangères, ce dimanche, en réaction aux affirmations de l'hebdomadaire Profil que des voix s'élèvent, en Autriche, contre ce dédommagement.

Pas de repos pour les écolos

La centrale nucléaire de Temelin, en Bohême du sud, fait toujours parler d'elle. Aux environs de la centrale, les écologistes ne cessent de protester contre les préparatifs à sa mise en marche. Simultanément, ils cherchent un soutien public pour leur revendication d'organiser un référendum avant un acte irréversible.

Trop tard pour un référendum

La demande de référendum s'avère pourtant irréaliste. Même Milos Kuzvart, ministre de l'Environnement, opposant, lui aussi, au nucléaire, avoue qu'il est déjà trop tard. « J'ai toujours été, et continue de l'être, partisan d'un référendum. Mais, je crains qu'on ait déjà raté le moment propice », a-t-il dit à l'agence de presse CTK. Si, avant de partir à Zagreb, le président Havel, lui, s'est prononcé pour la tenue d'un référendum à ce sujet, le chef de la Chambre des députés, Vaclav Klaus, mais aussi le chef des syndicats, Richard Falbr, s'y sont opposés, ce dimanche, à la Télévision tchèque. Leur argument : ce référendum aurait eu un sens avant la mise de la centrale en chantier.

Un cours de l'OTAN en Moravie du sud

C'est depuis quelque temps déjà que la ville de Vyskov, en Moravie du sud, figure sur la carte de l'OTAN. Lundi, un cours spécial y sera ouvert pour 80 soldats d'une vingtaine de pays. Ce cours, organisé d'habitude en Allemagne, concerne la planification et la gestion des sources de l'Alliance atlantique. Selon le porte-parole de l'Ecole supérieure militaire de Vyskov, il y a parmi ses participants aussi cinq officiers représentant l'Autriche, la Bulgarie, la Roumanie et l'Argentine.

La fête du film attire des foules à Karlovy Vary

Le Festival international du film à Karlovy Vary, en Bohême occidentale, bat son plein. Tout indique que cette année sera des plus réussies. Au milieu du festival seulement, en effet, le nombre d'accréditations est susceptible de dépasser le chiffre de toute l'édition précédente.

Deux blondes tchèques ont séduit le jury de Klagenfurt

Les blondes, la Tchéquie, semble-t-il, en a pour exporter. Deux Tchèques - Jana Prihodova (17 ans) et Gabriela Adamcova (25 ans) - se sont imposées, dans la nuit de samedi à dimanche, aux deux premières places du concours international Miss Blond 2000 à Klagenfurt en Autriche.

Météo

Ciel couvert, précipitations locales, températures autour de 20ºC.