Nouvelles Lundi, 16. AOÛT, 1999

r_2100x1400_radio_praha.png

Par Omar Mounir

La journée de Napoléon à Slavkov

Elles sont à peu près 4000 personnes, des familles et leurs enfants, à avoir visité, dans la journée de samedi, le château de Slavkov, connu sous le nom d'Austerlitz, en Moravie, dans la région de Brno, et ce, à l'occasion du 230ème anniversaire de Napoléon, anniversaire pendant lequel on organise pour la septième fois la "Journée de Napoléon".

Ce qui a intéressé le plus les visiteurs, c'est le programme présenté par une soixantaine de membres du club historique, habillés en uniforme d'époque et qui ont présenté, dans le parc du château, des scènes de la bataille des Trois empereurs, d'où Napoléon est sorti vainqueur sur l'armée russe et l'alliance autrichienne, le 2 décembre 1805.

Le Premier ministre et le ministre de la Culture invités du couple présidentiel

C'est donc dans l'après-midi de samedi que le président Vaclav Havel et son épouse ont reçu en hôtes, dans leur chalet de campagne, le Premier ministre Milos zeman, le ministre de la Culture, Pavel Dostal, et leurs épouses. Le porte-parole de la chancellerie présidentielle, Martin Kraft, tout en confirmant cette visite, a réfuté qu'elle ait eu un but politique et qu'elle ait concerné la composition d'un éventuel gouvernement. Ajoutons qu'aussi bien le Premier ministre que le ministre de la Culture sont actuellement en vacances.

En attendant le rapport de la Commission européenne

Même si ce n'est qu'en automone que la Commission européenne rendra publique son évaluation de l'évolution du processus d'intégration dans les pays candidats à l'Union, les politiciens tchèques n'ont déjà pas bonne conscience, lit-on dans une dépêche de l'agence de presse autrichienne APA. Ils ont le sentiment que, depuis le très critique dernier rapport de la commission, de grands progrès n'ont toujours pas été faits sur le chemin de l'intégration, ajoute l'agence qui souligne que, mise à part la question de l'adoption de la législation européenne, la grande difficulté demeure l'émigration des Roms.

On craint -je cite toujours l'agence- que la République tchèque ne tombe de la première vague des pays admissibles, tandis que les principaux problèmes demeurent les mêmes: une transformation législative lente, un mauvais fonctionnement de l'administration publique, la corruption, l'épineuse situation de la minorité rom et en dernier lieu et non les derniers, les problèmes économiques.

D'anciens députés conservent leurs passeports diplomatiques

Ils sont trois anciens députés dont le mandat est terminé l'an dernier, à n'avoir toujours pas rendu leurs passeports diplomatiques. Aussi le ministère des Affaires étrangères a-t-il, de fait, bloqué ces passeports avec lesquels il n'est plus possible de quitter la République. Parallèlement, les députés en question, qui seraient tous membres du parti républicain d'extrême droite, dont on sait qu'il n'est plus représenté au Parlement, se trouvent en infraction de détention illégale de documents publics.

Le plus ancien festival de la République tchèque

Ils sont à peu près 3500 participants à avoir pris part à la manifestation musicale annuelle dite l'Année de la Slovaquie morave, à Kyov, en Moravie du sud. Une manifestation qui se termine ce dimanche, après 4 jours de festivités, et qui aura reçu 75.000 visiteurs. Elle demeure le plus ancien festival musical en République tchèque, sa première édition remonte à 1921. Nous reviendrons plus en détail sur cette question dans nos prochaines émissions.