Nouvelles Mercredi, 21. JUILLET, 1999

r_2100x1400_radio_praha.png

Démission du ministre des Finances

Démission, dans la matinée de ce mardi, du ministre des Finances, Ivo Svoboda. Faisant l'objet d'une enquête policière concernant un éventuel délit économique, Ivo Svoboda a été révoqué par le président de la République sur demande du chef du cabinet, Milos Zeman. Quelques minutes plus tard, Vaclav Havel a nommé le vice-premier ministre chargé de l'Economie, Pavel Mertlik, à la tête du ministère. A cette occasion, Milos Zeman a indiqué qu'il n'envisageait pas de procéder à d'autres remaniements ministériels dans les jours qui viennent. Le départ d'Ivo Svoboda représente, en même temps, une réduction du nombre des membres du cabinet qui en comptera désormais dix- huit. Peu après son nomination, Pavel Mertlik a déclaré, dans un entretien pour l'agence CTK, que le déficit du budget de l'Etat pour 2000 dépasserait 30 milliards de couronnes. Selon les experts financiers, il risque d'être beaucoup plus élevé.

Le cours de la monnaie tchèque

L'une des premières réactions à la démission du patron des Finances, celle du cours de la couronne tchèque qui s'est consolidée tant par rapport à l'euro, de 36,70 à 36,60, qu'à l'égard du dollar US, de 36,00 à 35,30. Les analystes n'y attachent pourtant pas une grande importance. Petr Tomek de la Raiffeisenbank se serait même attendu plutôt à un affaiblissement de la couronne, reflétant, dit-il, le manque de volonté de Milos Zeman de remanier le gouvernement plus radicalement.

Réactions à la nomination du nouveau ministre

Il n'y a pas que la couronne à réagir à la succession au ministère des Finances. Par exemple Miroslav Sevcik, directeur de l'Institut libéral, se déclare un peu sceptique quant aux chances de Pavel Mertlik de réussir dans les réformes économiques indispensables. De son côté, Martin Taylor, directeur de la société britannique Baring Asset Management, qualifie l'apparition de Mertlik à la tête du ministère de très bonne nouvelle.

Havel est parti pour l'Islande

L'avant son départ en Islande. C'est cette île qu'il avait choisie pour y passer deux semaines de congé avec sa femme Dagmar. Bien qu'il s'agisse d'une visite privée, M. Havel en profitera pour rencontrer le président d'Islande, Olafur Ragnar Grimsson, et le Premier ministre, David Oddsson. Une information confirmée par son porte-parole Ladislav Spacek.

Un accord tchéco-autrichien sur l'assurance sociale

Signature, à Prague, d'un accord tchéco-autrichien sur l'assurance sociale des personnes employées sur le territoire de l'autre pays. L'accord sera signé à l'issue des négociations de deux jours du ministre tchèque du Travail et des Affaires sociales, Vladimir Spidla, avec son homologue autrichien, Mme Eeleonora Hostasch. Il respecte les principes de base appliqués, dans ce domaine, au sein de l'Union européenne.

Picanol veut investire en RT

La firme belge Picanol, qui figure parmi les quatre premiers producteurs de métiers à tisser, veut acheter la firme tchèque Moning Elitex de Tyniste nad Orlici qui a fait faillite. Picanon veut déplacer à Tyniste son usine de production de métiers à tuyères.

Horizon z99

Les exercices militaires tchéco-britanniques, Horizon 99, touchent à leur fin près de Boletice en Bohême du sud. Au total 500 parachutistes dont 200 britanniques ont pris part aux exercices qui se tiennent chez nous depuis le 12 juillet.

Culture

Globe, c'est le nom d'une nouvelle scène de théâtre pragois, ouvert dans le Parc des expositions. Globe, qui est une réplique de la scène londonienne du même nom, présente en première la pièce classique de William Shakespeare äRoméo et Julietteô.

La soprano américain, Renée Fleming, interprétera les chansons d'auteurs célèbres, le 31 juillet, salle Rodolphinum à Prague. Le bénéfice du concert sera offert à la rénovation de la maison natale d'Antonin Dvorak à Nelahozeves.